res

français : rien

"Baou pas res, baou pas un escupit*"
[R. Granié - St-Sardos, Lomagne]
(en "normalizat" : "Vau pas res, vau pas un escupit")
Les formes les plus courantes en gascon, pour "rien", sont "ren" ou "arren".

*crachat

Amics Webmèstes, insérez res dans votre site !


 

Grans de sau

  • Peut-être faudrait-il préférer la graphie "arré", puisque nulle part on n’entend de vélarisation.
    Tout comme "tabé". On ne dit nulle part "arreng", "tabeng" mais arrei/arrenh, tabei/tabenh

  • Alors je suis de nulle part...

    Réponse de Gasconha.com :
    Praube petitòt...

  • "Res" per la Lomanha, l’Albret... c’est un peu plus que nulle part.

    Réponse de Gasconha.com :
    L’Albret, même amputé de son berceau landais, n’est pas homogène lingüistiquement :
    Il semblerait par exemple qu’à Réaup (au nord de Sos-en-Albret), où on parlait armagnacais, on dit "ren", et souvent "pas ren".


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document