- Tederic Merger

morac ? morrac ?

français : terrain humide, herbe drue

Prononcer "mourac, mourrac".
Palay :
Multidiccionari francés-occitan

mourac (Lom.) sm. – Marais ; terrain marécageux.
mouracùt,-ude adj. – Qui est humide, presque marécageux, en parlant d’un sol.
mouràc sm. – Première herbe du printemps en montagne. V. mourràc.

mais aussi :
mourracùt,-ude adj. – Emplacement où il y a des mourràcs. Palay (version provisoire)
mourràc (Os.) sm. – Herbe drue, vigoureuse qui pousse en touffes aux endroits abondamment fumés. V. mouràs, mourròc. Dans le Gers, plaque d’argile sur un sol cultivé. N. de p. Palay
MOURRAC (Ossau) masc. herbe qui a poussé près du cledat (parc de brebis) ; elle est plus drue qu’ailleurs, parce qu’elle est sur un terrain engraissé.

Tresor dóu Felibrige :
MOURAC, s. s. m. s. m. Source, humidité, en Gascogne. R. moulhac ?

 r simple (morac) ou double r (morrac) ? ça change tout !
La racine doit être moth/mora qui crée aussi morar avec un sens voisin ne peut être en cause si le r est double.

 Il semble y avoir ici ce suffixe -ac qui nous intrigue (il doit être distinct du suffixe -ac des domaines gallo-romains). Voir ici une amorce de discussion : Un suffixe botanique -ac ?

Amics Webmèstes, insérez morac ? morrac ? dans votre site !


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document