- Tederic Merger

galèrna

français : grand vent

Prononcer "Galèrne".

tems de galèrne, gros temps sur la mer [Palay]
Multidiccionari francés-occitan

« Non crànhitz la galèrna »
[chanson Los Tilholèrs]

« À Sain- Sebastien, on l’appelle Galerna, à Saint Jean de Luz, le brouillarta. » Enbata, ce vent de panique
Est-ce encore une trace du passé gascon de Saint-Sébastien (le basque dirait plutôt enbata) ?

Mais le mot galèrna (galerne en français) ne semble pas spécifiquement gascon, et a pu voyager sur les côtes atlantiques (jusqu’au Portugal !).

Amics Webmèstes, insérez galèrna dans votre site !


 

Grans de sau

  • J’ai redécouvert récemment ce mot "galèrne", à cause des récents épisodes météo sur la côte gasconne. En même temps j’ai découvert (la/le) brouillarta basque qu’on aurait envie d’élucider (je crois modérément à l’explication "brouille l’Artha") ; mais c’est plutôt basque, et occupons-nous d’abord de nos moutons gascons !

    J’avais déjà rencontré la galerne dans la chanson des Tilholèrs.
    Vous savez que les textes de ces chansons populaires en gascon connaissent souvent des altérations fâcheuses...
    Le répertoire officiel de la Cantèra de la Magdalena avait ceci, qui parait juste :
    « Non crànhitz la galèrna
    Ni lo vent de sobèrna »
    Or, il me semble que lors de la préparation de cette cantèra, d’autres paroles circulaient :
    « Non crànhitz la galèra
    Ni lo vin de citèrna »
    Hum hum...
    Je vois d’ailleurs que Boisson Divine a les paroles
    « Non cranhetz la galèrna,
    Ni lo vin de citèrna »
    et que « lo brave tilholèr », avec eux, est Pojalèr (il est vrai plus gascon que Chatelièr !).

  • On retrouve "galerne" dans les paroles de "lous tillolès" qui sont retranscrites en graphie d’origine par Michel Grosclaude dans son livre La Gascogne : Témoignages sur 2000 ans d’histoire.

    Le Rectoran précise que "galèrne" est un vent très fort de nord-ouest, un vent de tempête. Je pense que c’est le sens commun qui n’est pas propre au gascon.

    Là où ça se complique, c’est que l’enbata (qui a comme synonyme "galerna" sur le wikipedia basque !) sert plutôt de description à un phénomène météorologique particulier : après une très forte chaleur, par effet de contraste de température, le vent se met à tourner subitement, et on peut voir comme un vent de poussière qui part du Jaizkibel (ou peut être de plus loin) pour remonter la côte en direction vers le nord sous forme d’un nuage menaçant. Je ne sais pas jusqu’où cela peut remonter exactement... mais cela peut concerner aussi la côte sud landaise. J’avais demandé à M.C. Duviella sur facebook s’il y a avait un terme gascon pour ce cas particulier de vent et elle m’a cité "lou huméc" mais je n’ai trouvé ce mot ni dans le Palay, ni dans le Rectoran.

    Une vidéo biarrote pour illustrer ce phénomène :

    https://youtu.be/zG7GxXuuGWk

    Pour "brouillarta",
    je crois que le terme vient du fait que le nuage qui remonte du sud au nord ressemble à un brouillard. Aucun dictionnaire basque n’atteste ce mot qui se révèle finalement plus français que basque dans son origine (mais peut être me trompé-je).

  • Je ne pense pas que "brouillarta"puisse être autre chose que le mot français brouillard, avec l’article basque -a. "Le" brouillarta serait donc tautologique, mais enfin ...

  • GALERNA f.
    Vent fort del nord-oest en el Cantàbric ; cast. galerna.
    Etim. : del cast. galerna o del fr. galerne, mat. sign. Es improbable l’opinió de Meyer-Lübke REW 3651, que els mots cast. galerna i port. galerno provinguin del català ; al contrari, el català galerna és un neologisme desconegut de la massa popular i pres segurament per via literària del castellà o del francès.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document