garric

français : chêne

Un des nombreux noms que peut prendre le chêne suivant la région et la variété.
dérivé :
garrigar (ne pas prononcer le "r" final), et bien sûr "garriga" (prononcer "garrigo"), mais ce dernier est plutôt languedocien.

Amics Webmèstes, insérez garric dans votre site !


 

Grans de sau

  • Garric a donné garrigue : lieu planté de chênes.

  • Il semblerait que ce soit le mot gaulois "garric" qui désignait "le chêne kermès" (variété qui s’adapte aux sols rocailleux et arides) qui soit à l’origine de ces noms de loc (Le Garric dans le Tarn).
    Ce ne serait que par extension du sens que l’on aurait nommé "garric" puis "guarrigue" les zones au sol sec et pierreux où poussaient (ou ne poussaient pas) des chêns de ce type.
    Mais on peut aussi tenir le raisonnement inverse : "garric" désignant un sol rocheux, la variété de chêne qui y poussait aurait pris le nom de "garric".
    C’est l’oeuf qui fait la poule ou la poule qui fait l’oeuf ?

  • Peut-être faut-il aussi distinguer les noms de locs avec le radical "gar" qui signifie roc, rocaille, de ceux avec le radical "garr" qui signifie chêne (kermès).
    Mais alors "gare" aux fautes des scribes qui auront supprimé ou ajouté un "r" !


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document