vesin

français : voisin

Prononcer entre "bézi" et "bézing".
Féminin : vesina (prononcer "bézine" ou "bézino") ou vesia (prononcer "béziÿe" ou "béziÿo")
Le sens de "vesin" a dans le passé été celui d’un homme libre, citoyen.
En Béarn, la vesiau, c’était la communauté de vesins.
Le camp-vesiau était la place publique, le bòsc-vesiau était le bois communal.
"har ua vesiau", c’était participer à un travail en commun avec des voisins. [Palay]
vediau : forme de vesiau possible en sud-est gascon (Savés...)
autre dérivé :
vesiat : voisinage
Au nord de la Gascogne lingüistique, qui conserve le "n" intervocalique, on a "vesinau", "vesinat", "vesina" au lieu de "vesiau", "vesiat", "vesia".

Amics Webmèstes, insérez vesin dans votre site !


 

Grans de sau

  • Registre paroissial de Réaup :
    « [Le 12 oct. 1791] est née au Besiat de monsieur Lamothe Marie Soubiran »
    Un "besiat" semble bien un type d’établissement humain, un voisinage.
    Il y a encore à Réaup, entre Hougaillard et Courbian, un hameau de nommé "Le Petit Béziat", avec même une maison neuve. C’est peut-être celui de monsieur Lamothe...
    Merci Mickaël.

  • En effet dans le S.Palay on trouve entre autres "besiàt ;sm._ Le voisinage, les environs immédiats, l’agglomération même".
    Le besiàt peut donc être un hameau, et ce hameau peut-être la propriété d’une personne et porter son nom (propriétaire terrien,industriel...)


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document