Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

vendredi 29 avril 2005

sòu

français :

Prononcer "soou".
Correspondrait (mais je ne me souviens plus très bien...) parfois à une surface où on battait les céréales, parfois à une pièce de l’habitation landaise qui pouvait aussi servir à cela (un peu comme l’eskaratz basque).
[Tederic]

"sol" : Bout de pré où l’on raclait l’herbe au foussou pour "dépiquer" haricots et fèves puis dresser la "gerbière" "garbèra" (prononcer "garbèro").
Par contre "sol" prononcé "soul" = seul, au féminin "sola" prononcé "soulo".
[R. Granié - Saint-Sardos, Lomagne]

Saint-Sardos parlait un gascon très influencé de languedocien. En gascon plus central, ce serait plutôt sòu.
[Tederic]

Attention, "sòu" a un homonyme, le sou français de "j’ai pas de sous" !

voir aussi :

solèir / étage ou grenier

Prononcer "soulèÿ".
variante gasconne majoritaire : solèr (prononcer "soulè")

vueita-solèir (prononcer "bueÿte-souley") : vide-grenier

GIF - 6.9 ko
Bordeaux - rua Solèir - rue Souley - rue du Soleil
Projet de plaque explicative.



Grans de sau


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document