Notre région, c’est la Gascogne !


 
Navèth nom !

 

vendredi 29 avril 2005

pelapòrc

français : tue-cochon

Prononcer "péle-por" (ou "péle-pork" ?).

verbe associé : pelar (prononcer "pélà") qui veut dire "tuer" mais semble s’être spécialisé dans le porc...

Pour les amoureux du gascon, c’est dur de voir utilisée, de nos jours en Gascogne, l’expression "la tue-cochon", alors que les expressions "pélère", "pèle-porc" ou "tuade du porc" sont infiniment plus authentiques et encore bien comprises*.
Les basques ne remplacent pas les mots de leur tradition par leur traduction en français, et ils s’en portent très bien !
Alors, pourquoi ne pas faire pareil ?

*Bien sûr, si on cesse de les utiliser, elles seront de moins en moins comprises...

voir aussi :

pelèra / tuaille du porc

Et la "hèsta" qui l’accompagne...
Prononcer entre "pélère" et "pélèro".
On dit aussi pèla-pòrc




Grans de sau

  • Dans les Landes on dit plutôt LE TUVA ou LE TUVALHA.

  • Moi je dis et ai toujours entendu dire par les gens d’ici "pelèra " ou "pela-pòrc".
    L’expression "tue-cochon" ne me plait pas du tout et me parait étrangère.

  • Petite anecdote :
    Gersois de naissance ayant "émigré" dans le Béarn à 6 ans, lors d’une rédaction j’ai écrit "tue-cochon", je me suis fait moquer par la maitresse ainsi que tous mes camarades.
    Cela m’avait profondément meurtri : la preuve, plus de quarante après, cet épisode reste gravé dans ma mémoire !

  • En y réfléchissant, ce mot de tue-cochon m’a été transmis par mes parents qui pourtant parlent couramment le gascon.
    Mais comme ils font partie de la génération qui a été punie à l’école parce qu’il parlait "patois", ce "vilain" à dû leur être imposé tout peti et il est resté.
    Alors je peux remercier mes amis béarnais, qui en se moquant de moi, m’ont remis en tête pour toujours "la pélère".

    Réponse de Gasconha.com :
    Votre explication me parait bonne, et j’ai entendu des gascons très enracinés utiliser "tue-cochon".
    Bien sûr, il n’est pas question ici de s’en moquer, mais de privilégier le terme le plus gascon, quand il est en concurrence avec une traduction française.


  • Nous sommes vraiment injustes :
    l’Atlas linguistique de la Gascogne montre bien que les dérivés du verbe "tuar" sont attestés en gascon,
    Tue-cochon et pelapòrc

  • "aille nadau, au sus d’un pau, lou porc au saley, la truge au courtey !"

  • "pelaporc", cela veut dire "peler le cochon"

    Réponse de Gasconha.com :
    C’est probablement ça.


  • Je confirme ce que dit Tchoo.
    Fils et petit fils de gersois, j’ai toujours entendu parler de "tue cochon", qui est une locution française comme l’écrit Gasconha.com.

    Voilà pourquoi il est important de préserver le Gascon avant qu’il ne se francise trop.
    C’est une langue que je redécouvre sur le tard.
    Heureusement j’ai souvent entendu mes ascendants le parler et je le comprend un peu.

  • Fils et petit fils de Gascons, j’ai souvent entendu parler de "tue-cochon" et cette expression est utilisée dans la région de Nogaro.
    Mais comme l’écrit Gasconha.com, c’est une expression française qui, à mon avis, est une traduction de la langue gasconne.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document