Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

vendredi 29 avril 2005

arren

français : rien

Prononcer entre "arré" et "arréng".
La forme "ren", donc sans le "a" d’appui cher au gascon, existe aussi.
Variante bayonnaise : arrèi (prononcer plutôt "arreuÿ")
Aquò ne vau pas ren ! : Çà ne vaut rien !




Grans de sau

  • Tout comme "tabé", je crois qu’il faut supprimer le N car nulle part il ne se prononce vélaire. On peut ainsi avoir "tabé", "tabei", tabenh", comme "arré", "arrei", "arrenh".
    C’est une des préconisations de Jean Lafitte et elle n’est pas si bête que ça, en tout cas pas plus que beaucoup de celles émises par le défunt C.L.O.
    A ne pas confondre avec "arrés" = personne, issu du même étymon RES.

  • Pourtant en Comminges, nous nasalisons ce n final et c’est bien le point positif à la graphie classique alibertine que j’entends conserver...
    Sinon à écouter les Biarnes du XXIe siècle, plus aucun n ou r final ne se prononce plus. Je ne sais pas si cela est conforme à la tradition orale béarnaise et en doute.

  • Toujours en Astarac, on dit "tabé" ou "aoubé" pour "aussi" et "arré" pour " rien".

    Réponse de Gasconha.com :
    tanben (qui peut se prononcer "tabé"), arren... Ça, c’est plus standard...



Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document