Notre région, c’est la Gascogne !


 
Navèth nom !

 

lundi 4 avril 2016, par Gaby

vernatar

français : aulnaie

Prononcer ’’bernatà’’.

Langon, XVIIe siècle.
Noté aussi en toponymie dans le Marmandais, je crois. vèrn




Grans de sau

  • La forme vernadar doit exister aussi, si on en juge par un lòc nommé Bernada par Cassini et Le Bernada par l’IGN, commune de Saint-Laurent-Médoc, non loin d’un lòc Bernos !

    L’IGN donne aussi Bernadas à Aiguillon et Bernada à Noaillan.

    Un peu comme le chêne (cassou, casse...), l’aulne (vèrn/bèrn) a une grande importance dans la toponymie, gasconne, mais pas seulement.
    Y a-t-il des historiens qui travaillent sur ce matériau ?

  • Oui, vernadar, bien entendu. Par contre, Bernos vient plutôt d’un nom de personne, me semble-t-il.

    En tant qu’ethnobotaniste, j’ai comme projet de rédiger quelque chose sur les végétaux dans la toponymie gasconne. (J’ai déjà fait un article en gascon dans Jornalet sur les essences qui ont un rôle important dans la culture girondine et aquitaine en général, et le pendant français - plus détaillé - sera publié par la SBCO dans les mois qui viennent).

  • Palay va dans notre sens !-) : « bernà, bernatà,-dà,-dàu, bernét sm. – Aunaie. N. de p. et de l. »
    Multidiccionari francés-occitan

    Gaby, a prepaus deus tons textes suus vegetaus, que balhi un ligam entau Jornalet.

    Jo tanben qu’èi pensat a partir de la toponimia que los vegetaus, los arbos, e podevan estar apregondits ací dens ua direccion gascona.
    Pr’amor d’acò qu’èi creat lo mot-clau 99 "Arbres de Gascogne".
    Aprèps, que’m soi apercebut que tots aqueths arbos n’èran pas tant especifics qu’acò a la Gasconha...


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document