Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

jeudi 19 février 2009

esteròt

Qu’es anada aus esteròts
Elle est allée aux "esteròts".
français : copeau de pin

Sous-produit du picage des pins pour extraire la résine, l’esteròt était un bon aluca-huec (allume-feu).

En Gascogne maritime, on dit aussi galip.




Grans de sau

  • Ya tabé estérots* d’arcacia per la cousinère : aquo que ten lou huc !

    *Les esterots d’acacia sont les chutes de pointes de piquets de vigne.

  • A noste (Lane gran), qu’apèren aco les jumèles ou jemèles.

  • L’estera : copeau de rabot

  • Il n’y a pas de pin dans nos montagnes mais nous allons "chercher des estères" pour allumer le feu.
    J’ai toujours cru que c’était les copeaux ou les restes d’écorces d’arbres (quelle qu’en soit l’essence).
    "M’en vau alucar eth huec dab es esteres !", qu’èi tostemps entenut, en esperar qu’eth H.Lartiga e’m poirà díder s’i cau botar un e ou un è : "estèra" o "estera" ? d’avança merci.

  • Si on en croit Palay, ça serait "estèra" (<< Copeau de bois, esquille, éclisse ; stère. >>).

  • Merci Hlo mais justement les indications phonétiques de Palay m’ont souvent conduit à l’erreur et dans ces cas-là je préfère demander à un latiniste, que je ne suis pas.
    J’aurais moi aussi écrit spontanément "estèra" mais je le prononcerais spontanément aussi "estére"...

  • Qui a sajat de cantar "Alucar eth huec, alucar eth huec..." sus er aire dera cançon deth Johnny Halliday ? Ça marche...


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document