Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

vendredi 29 avril 2005

gringon

français : petit houx

Prononcer entre "gringou" et "gringoung". On en faisait des balais, et donc l’action de balayer avec ces balais s’appelait.
JF Laterrade traduit "gringoun de lande" par "agrostis" et "gringoun Chapelet" par "avoine à noeuds".

gringonar (prononcer "gringouna").




Grans de sau

  • Hier, une drollesse de l’école d’Illats me parle du gringon. Voilà donc un mot gascon encore connu par les enfants ! (J’ai noté qu’il y a dans chaque groupe de TAPS que j’ai animé au moins un enfant qui connaît le mot ’’pible’’ ou ’’piple’’.)

    Et aujourd’hui, une habitante de Loupiac me parle aussi du gringon, ainsi que du ’’lape’’ (cerfeuil sauvage Anthriscus sylvestris) (il s’agit bien sûr du lapi qui est à l’origine le céleri, du latin apium)

  • Entendu "àpit" ou "àbit" dans le Couserans. Une formulette d’un conte recueilli à Antras dans le Biros (09) :

    Se li vas dar àbit deth òrt
    eth òme que seria estòrt


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document