Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

mardi 1er avril 2008

plèish

français : haie



Grans de sau

  • J’entends dire parfois à propos de quelqu’un qui a fait une sortie de route : il s’est foutu dans le "pleish".

  • E bè a nòste, entà díder la HAIE, que dídem lo soviu [soubiw].

  • En Bearn les jeunes gens avaient il y a encore peu un jeu :
    traouque au pleish !
    Il se pratiquait bien sûr en priorité aux dépens des non gasconnants ; ils auraient vite compris le but de la manoeuvre !
    C’était bien sûr encore plus tordant si il y avait une "rilhe" cachée par le "pleish" !

  • En Gascogne garonnaise la haie se dit la "sèga".
    Et une vieille bagnole se dit un "trauca-sèga".

  • L’outil servant a "tailler" les haies se dit en Béarn "lou pique-pleish" et dans les montagnes béarnaises "lou bedouilh".
    Par contre en Armagnac qué disem "la aucilhe" (en françes : faucille emmanchée).

    Réponse de Gasconha.com :
    Il faut écrire "la haucilhe" avec le célèbre "h" gascon bien aspiré qui remplace le "f" latin, et en graphie alibertine "la haucilha" qui se prononce "la haoussilyo".


  • Dans la Grande-Lande et le Born, on dit "le hauç" pour faucille et "le dalha" pour la faux.

  • les bearnais appelent "despleisher" l’action de tailler les haies.
    C’était il y a quelques temps encore le travail des vieux de la maison qui mettaient un point d’honneur à ce que les haies autour de chez eux soient bien tenues.
    Adare qué y a l’eparreuse communale...

  • Lo plesh = La haie, taillée ou non, formée d’épineux. Par contre "Espleshar"signifie plutôt débroussailler, enlever un roncier...


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document