en graphie alibertine :
Hortic + Fortic

hòrt / fort

feminin : "hòrta"
Le gascon a transformé les "f" en "h".
"hòrt" veut aussi dire "beaucoup" dans certains coins de la Gascogne : "Que’n i a hòrt" = "Il y en a beaucoup"

Hortic prenom mascle / Hourtic

"Hortic de LOYT né vers 1580"
[Henri LOUIT -
louith.free.fr]

Probablement un diminutif affectueux de "hòrt" (fort) ; c’est même quasi-certain !
Avec un suffixe, selon une règle connue en langue d’oc, le son "o" passe à "ou" (notation française) dès qu’il y a un suffixe qui crée une syllabe supplémentaire qui reçoit l’accent tonique.

Gasconha.com devrait peut-être aussi avoir le prénom racine "Hòrt", si celui-ci a été attribué isolément, sans suffixe et sans composition avec d’autres prénoms (cas par exemple de Horsans = "Hòrt" (fort) + "Sans".
prenom mascle Horsans

Prononcer "Hourtic".

Variante(s) graphique(s) :

Hourtic

Hourticq


 


 
Amics Webmèstes, insérez Hortic + Fortic dans votre site !
 

Grans de sau

  • Les règles de l’évolution des mots à partir du latin ne nous permettent pas d’assimiler deux variétés de o issus de voyelles différentes en latin : l’un tonique (fortis> hort ;fort/fuerte avec la diphtongue en espagnol) et urtica> outigue ortie/ortiga en esp. qui est une voyelle atone.
    Notre maison s’appelle Hourticq (près d’Orthez), dans une partie humide de notre petite commune.
    Venez au printemps et vous verrez les orties !
    Le H initial n’est pas forcément l’évolution d’un f-latin.
    Le mot n’a, je crois, aucun rapport avec "four" (que faire du -t- ?).
    À noter aussi : le H n’est pas toujours marquant dans les mots. Regardez Honneur /aunou ;ounour , sans h-. Voyez entre autres le dict. de Simin Palay.

    Réponse de Gasconha.com :
    Il faut toujours se méfier des formes écrites. Il peut y avoir des cas où un "h" a été ajouté alors qu’il n’a pas de raison d’être étymologique.
    Ce peut être le cas pour votre maison, comme c’est le cas pour Les Hourtiquets à Biscarrosse.
    Il faudrait écouter de bons locuteurs locaux pour observer s’ils aspirent le "h" de Hourticq.
    Par ailleurs, le fait qu’il y ait des orties à Hourticq ne suffit pas à assurer l’hypothèse "ortiga" !-), d’autant plus que la terminaison "ic/icq" est clairement masculine.
    Et Hortic/Hourtic est bien un vieux nom individuel gascon, qui peut avoir créé des noms de lieu.

    Le "f" latin a généralement donné "h" aspiré en gascon, mais le "h" latin, qui ne devait plus être aspiré quand il a été légué au gascon, n’a donc donné pas donné de son en gascon. L’exemple de "aunou", que vous donnez, l’illustre.

    Quand au "o" latin, il est vrai que, tonique en latin, il est reste "o" (écrit "ò" en graphie occitane normalisée) en occitan/gascon, alors qu’il est le plus souvent devenu "ou" (écrit "o" en graphie occitane normalisée) en occitan/gascon.

    Ces choses sont assez difficiles à expliquer en peu de mots, mais elles sont à la base de la phonologie gasconne, avec les analogies que vous signalez avec le castillan.
    Adishatz !


  • A mon humble avis "hourtic" est un lieu couvert d’orties... (avec ou sans h aspiré)

  • À propos des noms de maison, on observe souvent un rapport avec un élément caractéristique environnant.
    Cette maison Hourticq a dû recevoir son nom vu la végétation envahissante d’orties dans le bas-fond où elle est située.
    Je crois au savoir et aux observations de nos anciens. Dans la même zone, on trouve "La Houguère", "Pé dou Pebe", "l’Arraus", pour les allusions aux plantes courantes.
    Pour ma part, je m’incline à penser que les noms des maisons ont dû parfois donner leur noms à des personnes qui n’en n’avaient pas (enfants abandonnés puis recueillis, par exemple), la notion d’état-civil n’ayant pas toujours été celle que nous connaissons. Et vice- versa.
    Et je me souviens, enfant, de m’être entendu demander si j’étais "la Hourticq". Oui, une manière comme une autre de me situer (et de nous faire voir que le h- est bien là puisqu’on ne faisait pas l’élision de l’article).
    Gerhard Rolfs, quant à lui (Le gascon, 1977 ; note 203) s’efforce de justifier ce h- par une contamination de fortis (fort). Soit.
    Malgré ce h-, je continue à voir URTICA à travers Hourticq : on ne peut pas être trop esclave des graphies, des h- en particulier.
    Adishats !

  • Hourtic / Hourticq : ce patronyme est le même que Fourticq et n’a probablement rien à voir avec les orties.
    Il est typiquement béarnais et très probablement un diminutif de Fort / Fortz, nom de baptême médiéval qui a donné aussi Fortaner > Fourtané / Hourtané.

    Réponse de Gasconha.com :
    Nous sommes bien d’accord sur "Hourtic/Hortic".
    "Hourtané/Hortanèr" = Hort + Anèr (deux noms médiévaux)
    [Tederic]

  • Gei, que l’entenouri a prounounciar, a Sauvatèrra deth Comenge, dab lou "h" bouhat.

  • Sur le dictionnaire de Simin Palay on trouve :
    "hourtic,-gà" : lieu couvert d’orties. N.de p. Hourtic.
    Moi je lui fais confiance...


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document