Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

 
Variante(s) graphique(s) :

Lanusse




Grans de sau

  • Ua "lanussa" qu’es ua maishanta "lana", dab ua prauba tèrra magrassa.

  • À propos de la simplification -nd->-n-, elle relève justement du substrat euskarien en phonétique gasconne, aragonaise ou d’autres idiomes pyrénéens ou plus largement du sud-ouest de la France et du nord-est de l’Espagne, le phénomène décrit touche donc aussi les évolutions des langues dites romanes.
    Il est dommage que tous les néologismes utilisés en batua ne les reflètent pas. Il semble que les dialectes modernes du basque n’aient plus appliqué tous les phénomènes phonétiques attribués en gascon au substrat bascoïde alors qu’ils demeuraient intact et vivants dans les dialectes gascons (f>h, mb>mm ecca.) même si certains linguistes modernes, notamment dans la mouvance occitaniste voudraient nous imposer une standardisation de notre langue ne les respectant pas (Cf "Gramatica de l’occitan ’gascon’ contamporanèu", M. Romieu et A. Bianchi aux Presses Universitaires de Bordeaux rédigé dans une langue qui évite soigneusement les particules énonciatives même quand elle en traite !).

  • Lanusse, grand sujet de rigolade chez les francophones, chez les ex-gascons dégasconnisés aussi d’ailleurs. On rigole bien aussi avec les Ducom, les Condou et les Lassus dont le sobriquet est invariablement Tum.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Lanussa

lana + suffixe péjoratif "us".

lana / lande

Prononcer "lane" dans la plus grande partie des Landes, "lano" en Gascogne intérieure.
Variante girondine : landa
Le nom Lalanne veut dire "Lalande".
dérivés :
lanusquet (landais)
landescòt (landais, dans le Médoc)
landés semble moins authentique, plus français.

Capvath la lana : A travers la lande

Viendrait du gaulois "landa".