Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

 
Variante(s) graphique(s) :

Peyroutas

Comme nom de famille, très localisé à Diusse, Ribarrouy, Taron... (Béarn)

Comme nom de lieu, beaucoup plus répandu en Gascogne et en Agenais guyennais :
Montbéraud (31), Fustérouaou et Montréal (32), Vignounet (33), Banos et Sarraziet (40), Espiens et Sainte Maure de Peyriac (Agenais gascon), Montpezat, Saint Antoine de Ficalba et Saint Hilaire de Lusignan (Agenais guyennais), Galan (65), Goudourville, Meauzac, Montgaillard et Valence (82)...
"Empeyroutas" à Tournan (32) est En Peyroutas, avec En particule honorifique.
En et Na particules honorifiques (texte d’Ernest Nègre numérisé)

"Pierroutas" à Pindères près de Casteljaloux (qui figure ainsi sur le cadastre napoléonien semble une forme francisée.
Le FANTOIR donne "Peyroutasse" à Saint Sardos (82) ; la terminaison féminine est-elle justifiée ? et Piroutas à Lagraulet Saint Nicolas (31).
"La Perroutasse" existe dans le département 24, hors domaine gascon.




Grans de sau

  • Dans la même série à double suffixe -òt -as :
    - à Biscarrosse, un lieu Chicoutas qui suit ce modèle : chicòt (petit quelque chose) + suffixe augmentatif ou péjoratif -as
    - Carloutas à Lestelle Saint Martory (Comminges), qui semble être Carle (prénom cependant assez rare en Gascogne) + òt + as
    - un intéressant Cagoutas dans la Vallée d’Aspe, où je pense voir cagòt + as ; mais là on sort peut-être du modèle du double suffixe, à moins que cagòt soit décomposable en cag + suffixe -òt.

    Un nom comme Peyroutas parait emblématique du gascon. Il est cependant présent en Agenais guyennais, et ne parait pas impossible en languedocien. A voir.

    J’ai constaté comme il est difficile d’expliquer ces histoires de double suffixe à des profanes, même réceptifs au gascon.
    Même une liste explicative de toponymes gascons écrit sur Peyroutas (un autre, à Fusterouaou) : « Vient de peyras : pierre, une carrière de pierre. »


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Peirotàs

Pèir (Peÿ) + suffixe diminutif òt + suffixe augmentatif ou péjoratif as

Peiròt prenom mascle

Haut Peiròt (arrepic de "L’immortèla" de Nadau)
Haut, Peiròt, vam caminar, vam caminar,
De cap tà l’immortèla,
Haut, Peiròt, vam caminar, vam
caminar,
Lo país vam cercar."

Dérivés : Peirotet/Peiroutet

Dérivés ou variantes [Alis-Aiguillon] : Peyrot
Cela veut dire Pierrot, dérivé de Pèir, Pierre.