Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Hortanné


 
Variante(s) graphique(s) :

Hourtané

Fourtané

Fourtanné

Hortané

Hourtanné



Grans de sau

  • Oui, c’est un prénom double selon la tradition médiévale gasconne : Fort/Hort + Anèir (Aney - nord Gascogne) ou Anèr (Anè - reste de la Gascogne)

    Hortanèir
    Prononcer "Hourtaneÿ". Voir aussi Hortanèr.

    Gasconha.com n’a pas créé Hòrt comme prénom, mais seulement Hortic qui en dérive.

    Je me demande si le nom "Hartané" de certains lieux gascons ne peut pas cacher un "Hortané" sous l’attraction du mot hartanèr qui désigne quelqu’un qui a l’habitude de se harter (trop manger ou trop boire) si j’ai bien compris.
    On trouve au moins deux lòcs "Hartaneròt" : à Bourrouillan (32 - FANTOIR) et à Sévignacq.

  • Après, pas selon des critères linguistiques précis mais juste sur mon expérience à l’oral, ça me fait bizarre "Hortané", je dirais plutôt "Hourtané".
    D’où le peu de chance qu’on confonde avec "hartanèr" selon moi.

  • Oui Renaud, la prononciation "Hortané" semble impossible en gascon moderne, où un o non accentué se prononce "ou".
    Mais les noms de lieux et de famille portent parfois des graphies anciennes, et Hortané existe bien comme nom de famille. Je vais d’ailleurs le créer de ce pas !
    Ensuite, les transcriptions pouvaient parfois transformer un o en a, non ?
    Cela dit, c’est juste une idée, et je n’ai aucun indice.
    A l’oral, je suis d’accord, les transformations o -> a et ou -> a paraissent impossibles.

  • Je n’avais pas d’indice d’une passerelle entre Hourtané et Hartané, mais là (Geneanet) j’en ai un :
    Jean Hourtane/Hartane 1775-ca 1838
    fils d’un Jean Hartane et petit fils d’un Jean de Hartane
    (pas d’accent aigu noté, mais ce n’est pas étonnant dans des vieux textes)

    Je remarque un passage de Hartane vers Hourtane, alors que j’aurais plutôt subodoré le contraire...

    http://www.123genealogie.com/nom-de-famille/fortaner.html indique également :
    Variantes de ce nom : FORTANER | FORTANE | FOURTANE | FONTANE | FURTANER | HARTANE | HARTANNE | HORTANE | HORTANNE | HOURTANE | HOURTANNE
    On remarquera ici la présence d’un FONTANE, qui fait penser à une autre souche (font, hont), mais il doit s’agir aussi d’une erreur de transcription dans les registres... A propos de l’airial de Hortan, j’avais d’ailleurs imaginé qu’un Hortan pouvait être un Hontan...


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Hortanèr

Peut s’analyser en "Hòrt+Anèr", dans la série très ancienne des noms composés de deux noms individuels gascons, de même que Horsans peut s’analyser en "Hòrt+Sans", Guilhempèr en "Guilhem+Pèr"...

hòrt / fort

feminin : "hòrta"
Le gascon a transformé les "f" en "h".
"hòrt" veut aussi dire "beaucoup" dans certains coins de la Gascogne : "Que’n i a hòrt" = "Il y en a beaucoup"

Anèr prenom mascle

Prononcer "Anè".
Vient probablement du vascon Aznar.
Selon J. Tosti, "Aznar" ou "Asnar" "pourrait renvoyer à un nom de personne d’origine latine, Asinarius (< asinus). Une origine basque n’est cependant pas à exclure : Henri Guiter, philologue catalan, évoquait acenari = renard."

Philippe Soussieux, lui, ne fait pas explicitement remonter "Anèr" à "Aznar", mais au latin "Anerius".
Le "nom de lòc" Montaner pourrait être "Mont Aner", bien que le toponymiste Michel Grosclaude en ait douté.

Bref, beaucoup d’incertitudes...

En Nord-Gascogne, la forme de ce nom de personne a été Anèir (Aney).