Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Coustet

Il est sans doute trop tard pour savoir comment le prononçaient les anciens ("è" ou "e", "t" mouillé ?).
Geneanet : attestations anciennes de Coustet en Béarn, mais aussi une de Cousteigt à Oraas en 1714.
L’existence de "Coustel" en Languedoc rend possible une interprétation de Coustet en Costèth.
Coustère est également attesté, or les connaisseurs du gascon peuvent le voir comme le féminin de "Costèth".
Pour l’instant, je choisis donc "Costèth" plutôt que "Costet" comme forme normalisée.

Tederic M.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Costèth

còsta / côte

dérivés ou variantes :
costalat : côteau
còst : si cette forme existe et qu’on ne prononce pas le "t" final, elle peut expliquer le nom de famille Ducos, et des noms de lieu comme Cos d’Estournel.
Sinon, il faudrait les expliquer par la racine prélatine "kos" (colline) qui aurait donc survécu en gascon.

"còsta" pourrait être le mot pour traduire le français "colline", même si "tuc", "turon", et d’autres, peuvent dire des types particuliers de colline ou de relief.