Notre région, c’est la Gascogne !


Lahet

Nom de lieu à Bielle, Préchac et Villenave d’Ornon.
Comme nom de famille (de) Lahet, attesté très tôt (1500-1600) en Bas Adour et à Bordeaux (un procureur général au Parlement de Bordeaux au 16e siècle).

La Revue catholique de Bordeaux écrit ceci :
"Bernard de Lahet
1530-156 ?
Il appartenait à une ancienne famille noble originaire du Labourd. Les Annales de Navarre font mention des hauts faits accomplis en 1114 et 1119 par Ximenez Forton de Lahet [...]
http://books.google.fr/books?id=h9KwAAAAMAAJ&q=lahet+bordeu&dq=lahet+bordeu&hl=fr&sa=X&ei=csn6UdGMHcWDOJ_fgbAF&ved=0CFQQ6AEwBg"

Cela suggère que les Lahet de Bordeaux sont venus du Labourd (Bayonne...) mais l’explication du nom reste à trouver. Gascon, basque ? Le "h" de Lahet est il un "h gascon" ?

Tederic M.



Grans de sau

  • En tant que patronyme, la distribution est clairement gasconne, concentrée autour du pays d’Orthe.

    Il existe également le patronyme Lahetjuzan, concentré bizarrement en Labourd autour de Saint-Pée-sur-Nivelle, traduction en gascon du "Lahet d’en bas", qui devait être à l’origine Lahetbehere.

    Il y a en Pays Basque de nombreux patronymes purement gascons qui ne sont connus que là-bas, soit par traduction, soit par vieille migration.

    Luis Michelena voulait expliquer Lahet par le basque : la distribution du patronyme en Orthe n’est pas incompatible. Cependant, il ne trouvait pas d’explication satisfaisante. La commune navarraise de Lete (Lehete dans les textes anciens) semble montrer un convergence.

    Il faut remarquer en Pays Basque français des lieux-dits comme Léhète à Lacarry, ou le patronyme Lehetchipy de Saint-Pée-sur-Nivelle.

    A mon sens, la diffusion de Lahet en Labourd en fait un patronyme basque, variante de Lehet. Il n’y a rien d’anormal à ce qu’un patronyme basque soit connu en Orthe et Seignanx (je ferai des stats mais quasi 10% des patronymes dans les registres sont basques, parfois non-connus ailleurs).

    Le lieu-dit Lahet de la banlieue bordelaise doit correspondre à une maison appartenant à cette famille noble qui a migré en Bordelais (comme tant d’autres, cf Rostéguy de Lancre). Idem à Préchac, mais c’est à prouver.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Lahet

Le lien avec le mot basco-gascon "ahets" est juste une piste possible, sans certitude. Ce serait d’ailleurs avec un singulier "ahet" dont il faudrait trouver des attestations... et avec quel sens ?

ahèts / sédiment, résidu

Le mot est donné par Palay, seulement au pluriel.
Il le cite au sens figuré : "Qué soun anats dinqu’aus ahèts = ils ont remué l’écume et le scandale".
Exista-t-il jadis au singulier (ahet) ?

Un dictionnaire basque donne "ahetz" avec la même définition.

Vu la morphologie un peu gasconne du mot, et qu’il y a plus d’emprunts du basque au gascon que l’inverse, on peut supposer un emprunt au gascon, les emprunteurs basques n’ayant pas d’ailleurs fait attention au pluriel.