Notre région, c’est la Gascogne !


 
Navèth nom !

 

Dussillol

JPEG - 335 ko
JPEG - 49.4 ko
Captieux - Panneau de la Résidence Peyré Dussillol
L’omission de l’accent aigu à "Peyré" est une source de mauvaise prononciation.
D’ores et déjà, la moitié des mentions de l’adresse par une recherche Google omettent aussi l’accent.
On peut donc prévoir la montée en puissance d’une prononciation aberrante "Pèr Dussillol", et peut-être un jour sa traduction dans l’espace public par "Père Dussillol", qui fera que les historiens locaux du futur chercheront l’existence d’un abbé.
Sauf si Gasconha.com réussit à rétablir la vérité...
Quant au nom Dussillol, ce serait un ancien Duffilol ; confusion entre le s et le f permise par la manière dont on écrivait les s jadis...
Remarquons aussi, sur ce joli panneau, la présence de l’écureuil, qui figure aussi sur le blason de Captieux, et qui est souvent pris comme emblème dans ces contrées landaises.
Tederic M.
Tederic M.

 
Variante(s) graphique(s) :

Dusilhol

Bazas, le 27 novembre 1703
[Dàvid]

Dussilhol



Grans de sau

  • Una ipotèsa :

    Sàbetz que d’auts còps, la S, quòra n’èra pas finala, s’escrivèva un chic coma una F. Donc pòdem suspausar que s’agis de "filhòl" (fr. "filleul").

  • Oc, Gaby, vesi que lo Dàvid avè balhat ua atestacion de "Duffillols Bazas, 23 février 1745".
    Que partatji l’ipotesi d’ua transformacion deu "f" en "s", a causa de la semblança de las letras.
    Lo nom vertadèr en grafia alibertina que dèu estar "Deuhilhòu", en restablir lo -òu gascon. Lo "s" finau ne’m pareish pas logic tanpau dens "Duffillols".


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Deusilhòl

Geneanet :
DUSILHOL 1690 - 1690 Maillas (40120)
DUSSILLOL 1696 - 1759 Maignac Commune de Lavazan
DUSILLOL 1881 - 1881 Préchac,33730
DUSSILLOL 1754 - 1754 Escaudes

Ce nom pose problèmes. Il semble mixte gascon-languedocien : "silhòl" est clairement languedocien, et doit correspondre à un mot du lexique languedocien (y en a-t-il un en ligne pour vérifier ?).
En gascon, "silhòl" donnerait "silhòu", mais on n’en trouve pas trace ni dans les noms de lieu ni dans les noms de famille gascons.
Mais en Bazadais, les notations officielles du "òu" gascon réintroduisent parfois le "l" (voir "Pujols", "Grignols"...).
Le "du" qui précède "silhol" semble correspondre à un "deu" gascon.
L’attestation de "Dusilhol" en 1690 à Escaudes montre quand même un enracinement très ancien dans la Gascogne profonde...

Deux hypothèses :

- Un nom gascon autochtone, formé sur un mot, "silhòu" qui a disparu précocement.

- Un nom d’immigrant languedocien, ou limousin voire guyennais, gasco-francisé à moitié.

Autre problème, de graphie française aussi bien que gasconne : pour éviter de prononcer "z" entre deux voyelles, on peut être tenté de mettre un double "s" qui n’a rien d’étymologique.
Ce n’est pas pour l’instant le choix de Gasconha.com.