Notre région, c’est la Gascogne !


Berdoues

¿Le nom de l´Abbaye de Berdoues, du gascón bard ou bart, terre humide aux "barthes" d´une riviere ?

J’ai fait d’abord l’hypothèse que c’est "Berdons", avec la disparition du "n" qui est courante en gascon, et un "s" qui marque un pluriel.
L’explication par "bard ou bart" a été envisagée, parmi d’autres (notamment un nom germanique "Bert", et la couleur "vert").
Berd* forme de très nombreux noms gascons (Berdot, Berduc etc.).
Il serait intéressant d’avancer sur la question. L’examen de textes médiévaux pourrait aider.
Je ne penche pas pour l’explication "bard ou bart" (terre humide) justement parce que ça ne me parait pas une bonne base pour un nom individuel médiéval.
Pour la même raison, j’aurais tendance à privilégier l’hypothèse du nom germanique "Bert", mais alors je suis surpris qu’il n’y ait pas plus de noms gascons qui le comportent.
Pour l’instant, je propose la graphie normalisée "Berdon" et non "Verdon". J’ai fait jadis le choix inverse pour "Berduc". Mais déjà j’hésitais...

Pour finir, il se pourrait que "Berdoues" soit un intrus dans la liste Berdot-Berduc-Berdoy et à rattacher à un toponyme celte de la famille de "Verdun".
Mais les "Berdon" et "Berdou" de Gascogne sont peut-être, eux, dans la famille Berdot-Berduc-Berdoy.
Et que dire des nombreux Berdoulet dont j’ai du mal à déterminer la racine (normalement "Berdòu" en gascon, mais alors on devrait avoir des noms "Berdo" ou même "Berdoo" en Béarn*, et "Berdol" en zone languedocienne... On trouve "Berdole" mais pas "Berdol").
A noter : le nombre de lieux "Berdot" en Gascogne est "esmiraglant" !

* Il y a des attestations de Berdoo :
Berdoo Horgue dans Le Nom de Famille en Bearn
Mais oo peut noter aussi bien òu que on : cantoo, berdoo (Bernad de berdoo...), berdoloo, peyroo... http://bva-bcm.asso.fr/LES%20TROIS%20VILLAGES/Histoire/TERRIER%20DE%201538.pdf
[Tederic]




Grans de sau

  • Berganton ne propose pas d’origine tout à fait établie pour Berd/Bert, qui est la base de nombreux anthroponymes gascons, mais toujours en dérivation.
    Cependant, de nombreux indices tendent à faire une variante syncopée de Bernard, du fait de doublons en fonction des textes.
    Ainsi en 1528, Bernat de Binhau, garde de Pau, est dit "alias Berduc". "Bernat de Boo Lauc" est "Berdolet de Boo Lauc" dans un autre texte.
    En 1342, Bernardus de Rostano est dit "alias Berdoget".

    Il semble que la première attestation de "Bert" soit de 1100 avec "Garsia Bertiz de Labea", habitant Larrau (Soule), ce qui confirme au passage que Basques et Gascons partageaient un même fonds anthroponymique.
    Mais pour quelle raison Bernard s’est-il syncopé en Berd/Bert- ?


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Berdoas