Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Sarrat



Grans de sau

  • SARRAT se rencontre très fréquemment dans les Pyrénées en tant que lieu-dit, souvent associé avec un complément de désignation.
    Sarrat, comme "serre", semble plus s’appliquer à la crête qu’à la colline si je me réfère à la définition du Larousse :
    relief d’altitude modérée, caractérisé par la forme convexe de sa partie culminante.

  • Définitions du S.Palay :
    "sarràt,-ade" ;adj.-Serré,-e,chiche ;géné,à l’étroit. On appelait bile sarrade une ville fortifiée.
    "sarràt,sarrét,sarròt" ;sm-Défilé étroit ;v.sarroùn ;saillie de de terrain,crête formant séparation ;en Mt.,on appelle sarràts,sarròts les deux éminences entre lesquelles,vers le haut des montagnes,se trouve un vallon ;N.de p. Sarrat,Sarrét,Dussarat

  • Une bigourdane "mountagnole" m’indique que pour elle, un "sarrat" est une crête qui sépare deux "coumes"*, donc perpendiculaire à la chaîne principale de la montagne.
    Cela rejoint peut-être le "relief d’altitude modérée, caractérisé par la forme convexe de sa partie culminante" évoqué par François BONNENFANT, et sans doute "les deux éminences entre lesquelles, vers le haut des montagnes, se trouve un vallon", explication de Palay rapportée ci-dessus par Joan-Pèir (vallon = combe).

    * coume/coma : combe, dépression entre deux sarrats, justement..

  • J’en profite pour mentionner le terme serròc/sarròc dans la toponymie des landes bordelaises.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Sarrat

sèrra / colline ou chaîne de collines

Ou ensemble de collines.
Prononcer entre "sèrre" et "sèrro".
serròt (prononcer "seurròt" en pays de "parlar negue") doit être un diminutif, dont la signification exacte est à précisér.

sarra peut être une variante de sèrra.