Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Abbadie


 
Variante(s) graphique(s) :

Abadie



Grans de sau

  • UN rabbin de Salonique au XVII° : Salomo Abadi désigné aussi comme Ibadi.
    Obadia est un nom de famille juive en Espagne au XV°.

  • Y’en a vraiment qui aiment à se compliquer la vie. Soit esprit tordu, soit pédantisme pseudo-lingistique, ne va-t-on pas nous donner bientôt une origine assyro-chaldéenne pour "La Bastide" ou un code khabbalistique pour expliquer "La Hourcade".
    Non mais n’importe-quoi. Au fou !!!!

    Réponse de Gasconha.com :
    Pour nous, ça fait bizarre.
    Mais chez ceux qui ne connaissent ni le gascon, ni les langues en général, ni l’histoire des peuples, c’est excusable.
    Je pense qu’une bonne part des porteurs de noms gascons ne sait même pas que son nom est gascon*, et pour peu qu’il soit exotique par rapport aux sonorités françaises, les explications les plus folles peuvent surgir.
    [Tederic]

    *Et ici, la responsabilité de notre système d’enseignement est écrasante : il élude tout ce qui peut contredire la croyance en une France monolithique.


  • Il faut toutefois signaler la racine araméenne "abba" qui signifie "père" et a donné naissance au latin tardif "abbatus", d’où "abbé/abbat".
    Il y a donc bien une racine araméenne dans le nom "Abadie", mais elle est la racine-mère de tous les mots latins formés sur ce radical.
    Il n’y a donc pas à chercher midi à quatorze heures.

  • Précisons les choses :
    Les langues du groupe indo-européen, dont les langues latines font partie, dérivent d’un très ancien substrat eurasiatique, ce qui peut expliquer la présence de racines communes pour les langues latines et certaines langues oriental.
    Exemple, le latin "rex" vient du radical indo-européen "raj" qu’on retrouve dans l’hindi "rajah".
    Il faut mesurer l’antériorité de la formation de ces langues par rapport à nos langues modernes.
    Un Gascon nommé "Rey" pourrait-il expliquer l’éthymologie de son nom en expliquant qu’il vient de l’hindi "rajah" ?
    Comparons ce qui est comparable et ne confondons pas substrat linguistique et langue.

    Réponse de Gasconha.com :
    J’avais fait le même genre de réflexion sur l’explication du nom de ville "Béguey" par "vicarius" sans mentionner le gascon "veguèir".
    [Tederic]


  • 1) Les noms celtiques en ab- sont exclusivement brittoniques. L’élément ab- provient de Mab et signifie "Fils de", exemple : breton Abegile "fils de l’autre".
    Le terme féminin est merch, exemple gallois : Eurwyn ferch Kynan "E. fille de K.". Le celtique commun était *makkwo-s avec gémination expressive, qui a donné en irlandais mac et en brittonique mab. Je rappelle le nom de divinité Maponos avec le suffixe de sublimation -onos. (Rien à voir bien sûr avec le vieux-celtique ab- "eau courante".)
    Une référence facilement accessible est X. Delamarre Dictionnaire de la langue gauloise, éditions Errance, et bien sûr P-Y Lambert, La langue gauloise, même éditeur.
    L’indo-européen est une famille de langues définies par leurs liens génétiques et non fortuits, leurs "structures", qui amènent à poser nécessairement un proto-indo-européen (PIE) avec des stades successifs, comme on le fait pour les autres familles linguistiques dont les dialectes sont documentés.
    On ne passe donc pas directement du PIE au gascon, mais si l’on considère le latin, il est juste d’établir pour rex un étymon indo-européen à partir de *reg- "donner la bonne direction".
    Attention aux dictionnaires étymologiques des noms de personnes ou de lieux, ils se périment très vite.

    NB : Voici une interprétation du nom de commune Philondenx, si l’étymologie n’en a pas déjà été faite :
    /*filome’nenses/, "(ceux de = frairie ou chapelle) Philomène", par /filo’mnense/ puis production d’un /d/ à partir du grouple /mn/.
    Le f initial, inhabituel en gascon, témoigne d’une influence ecclésiastique ou d’une introduction postérieure à l’évolution f > h. La graphie Ph- se veut savante. À creuser : le culte de sainte Philomène en Gascogne, datation, implantation, contenu.

    Pas trouvé d’explication satisfaisante pour le NP Fam.

    Adixats,

  • J’ai lu qu’il veut dire "celui qui habite près de l’église" dans un article de la DPM.
    Avant de donner des explications très alambiquées, allons d’abord au plus simple.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Abadia

abadia / abbaye

Prononcer entre "abadïe" et "abadïo" ;