Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Cuyaubère


 
Variante(s) graphique(s) :

Cujaubère



Grans de sau


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Cujaubèra

Lieux Cuyaubère à Bosdarros, Igon, Arbeost...

"cujau" fait penser à cujalar (bergerie), et "bèra" = "belle" ; ça marche si cujau est féminin.
Si on trouvait un toponyme "Era Couyaou", on tiendrait un féminin !

Mais il est bien possible que le "bère" finale n’ait rien à voir avec bèth/bèra (comme par exemple dans Estabère ou Estibère) et recouvre quelque chose comme cujavèra, dérivé de cujau*.
L’existence d’un lieu Cujoubères à Ferrières, à côté de Gatouères, et dans un environnement montagnard où la carte d’état major du 19e siècle note beaucoup de "granges", va plutôt dans le sens d’un mot avec une terminaison -èra ; un mot en rapport avec cujalar (parc à bestiaux...) ?
Idem avec "Cujabert" (64440 Eaux-Bonnes) où le t final est probablement erroné.

Geneanet donne aussi une forme CUJABERE (Cujabère Lacrampe).

Dans la toponymie gasconne, on trouve cujau ou cojau (noté en graphie alibertine) :
As Cujaux (31 Senarens)
Coujaou (31 Montberaud)
Couyau (Houeydets)
A Couyau (33 Salles)
40116 Gouts COUYAOU
Coujaoux (Ausseing)

* Mais si on analyse cujau comme un cujal avec la vocalisation du l, le dérivé serait cujalèra et non cujavèra...

bèth / beau

belle : bèra (prononcer entre "bère" et "bèro")
dérivés :
beròi ("beau" ; prononcer "béroÿ" - parfois abrégé en "broÿ")
beròia ("belle" ; prononcer entre "béroye" et "beroyo")
beror (prononcer "bérou") : beauté
beutat (prononcer "béoutat") est un francisme assez ancien.

cujalar / bergerie

Prononcer "kuyalà".
Parc à bétail, pré où on fait coucher les troupeaux à la belle saison.
Nombreuses variantes : cojolar (prononcé couyoulà, coujoulà, connu en Occitanie hors Gascogne), coeilar (coueÿlà), coilar (couÿlà)...
A dû donner "kayolar" en basque. .

JPEG - 142.8 ko
Hastingues - Lo cujalar de Jausep
Tederic M.

Racine latine cubile selon le FEW.
Mais cette racine latine a dû donner d’abord des mots plus courts : còi, coi (coy, couy) qui avec un premier suffixe -al donnent cojau (Couyau...), et avec le deuxième suffixe -ar cojalar...
Elle est donc bien présente dans la toponymie gasconne, avec toute la variété permise par les prononciations de base et les suffixations.