Notre région, c’est la Gascogne !


 

 

Garoste


 
Variante(s) graphique(s) :

Garrouste

Garroste



Grans de sau

  • Très intéressant votre site, découvert en cherchant mon patronyme, Garoste.
    Je vous propose une explication pour la racine gar + la désinence - st.
    L"aquitain" serait une langue agglutinante, au même titre que le finnois que je parle.
    La désinence -st correspond à la préposition de en francais et indique une origine : garoste = venant de "gar" = venant d’un rocher/ lieu rocailleux.
    Vos commentaires ?

    Réponse de Gasconha.com :
    L’hypothèse d’une parenté de l’aquitain avec le basque est fréquemment avancée, et le basque est "agglutinant".

    Quant à la terminaison "oste", on pourrait aussi y voir un parent de la terminaison "otz" basque, qui exprime l’idée de lieu, et expliquerait aussi les noms gascons en "os". Auquel cas, Garroste serait une variante de Garros et serait un faux ami de "Garrouste", dont il aurait peut-être subi l’attraction ?
    "Garrouste", lui, serait plutôt expliqué par la racine "chêne", mais c’est un nom de lieu qu’on trouve, contrairement à "Garroste", plutôt hors Gascogne, vers le Languedoc.

    Bref, on a ici un cas assez difficile. Si on le résolvait, on aurait bien avanc é sur les noms en "oste".



Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Garròsta

Prononcer entre "Garròste" et "Garròsto".

Nom présent sous des formes diverses : Garrosta (Garrouste), Garòsta (Garoste), Garosta (Garouste)...
Nom très ancien. On peut y voir la racine "garr" de "garric", mais il faudrait aussi s’intéresser à la terminaison "òsta" ou "osta".

Et y a-t-il une parenté avec Garròs, expliqué par "la racine pré-indo-européenne *gar, *car" qui évoque la pierre ou la roche" ? Si oui, il faudrait trancher pour les deux entre "pierre" et "chêne"...

garric / chêne

Un des nombreux noms que peut prendre le chêne suivant la région et la variété.
dérivé :
garrigar (ne pas prononcer le "r" final), et bien sûr "garriga" (prononcer "garrigo"), mais ce dernier est plutôt languedocien.



Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Garrosta

Prononcer entre "Garrouste" et "Garrousto".

Nom présent sous des formes diverses : Garròsta (Garrouste), Garòsta (Garoste), Garosta (Garouste)...
Par exemple "Lasgaroustes" à Caubeyres (cadastre napoléonien C1 Péjouan).
Nom très ancien. On peut y voir la racine "garr" de "garric", mais il faudrait aussi s’intéresser à la terminaison "òsta" ou "osta".

Et y a-t-il une parenté avec Garròs, expliqué par "la racine pré-indo-européenne *gar, *car" qui évoque la pierre ou la roche" ? Si oui, il faudrait trancher pour les deux entre "pierre" et "chêne"...

garric / chêne

Un des nombreux noms que peut prendre le chêne suivant la région et la variété.
dérivé :
garrigar (ne pas prononcer le "r" final), et bien sûr "garriga" (prononcer "garrigo"), mais ce dernier est plutôt languedocien.