Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Noulibos


 
Variante(s) graphique(s) :

Nolibos

Naulibois

Semble une francisation de Nolibòs.

Nolibois

"Nolibois" semble une francisation de "Nolibos".

Nolivos



Grans de sau

  • Noulibos et leurs dérivés signifie "tu ne le voulais pas" en occitan.

    Réponse de Gasconha.com :
    En (ancien) gascon, "non li vòs" devrait vouloir dire "tu ne le veux pas", et "non l’i vòs" "tu ne l’y veux pas" (nuance !).
    Les deux se prononcent "Noulibos".

    Mais de là à dire que c’est la signification du nom de famille "Noulibos/Nolibos", il y a un pas qu’on n’est pas obligé de franchir.
    Une observation : Molibos et Moulibos (Molin-Bòsc ?) existent aussi en Gascogne...
    Mais Nolibo, existe aussi, à Nogaro, dans lequel on peut voir "Non li vòu" ou "Non l’i vòu" ("il ne l’y veut pas"...).
    Notons aussi "Dieulivol" en Entre-deux-Mers...

    A creuser...


  • Pour information, le nom de famille NOULIBOS est attesté à ESPOEY en 1539 (cf. livre "ESPOEY village béarnais" de Jean TUCAT page 47 publié en 1947).
    D’accord sur le sens étymologique proposé par Gasconha.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Nolibòs

Nom de famille en Landes et Béarn,
attesté en 1727 à Sévignacq (40).

Quelques toponymes dans les Landes. Un toponyme Nolibos à Puch d’Agenais (47).
Lamaignère voit "bòsc" dans le "bos".
Nolivos (surtout en Béarn), Noulibos, Nolibois et Naulibois existent aussi.
On peut aussi y voir la terminaison "òs" aquitano-vasconne.

Pour le "Nolibo" de Nogaro, on peut penser à "Nolibòu" ou "Nolivòu"
(justement sur le modèle de "Nogaròu" qui donne Nogaro).

Et le nom de famille Nolibé (Nolivèr ?) existe aussi en Gascogne, ce qui renforce l’hypothèse d’une racine "noliu".
Puech Nolieu existe à Cessenon-sur-Orb (34 - donc hors Gascogne).
L’IGN balha los lòcs "Noulivo" (en Lauragués), Noulive (a Saiguèda,
Gasconha tolosana), e "Noulieu" a Lectora.
Une hypothèse : la particule "honorifique" "En" devant "Oliu" : En Oliu -> N’oliu

bòsc / bois

Dans le sens de "petite forêt".
Dérivés :
bosquet (prononcer "bousquétt") : bosquet (ce mot français doit être un emprunt à l’occitan)
boscat (prononcer "bouscatt") : taillis
boscassèr, buscassèir (prononcer "buscassèÿ") : bûcheron
busquèir (prononcer "busquèÿ") : bûcher