Notre région, c’est la Gascogne !


 

 

Garros


 
Variante(s) graphique(s) :

Garos

Attention, selon Bénédicte Boyrie-Fénié (www.archeolandes.com), "Garos" ne serait pas forcément "Garròs", mais le nom latin Garius + le suffixe -os.
Mais vu que les textes anciens n’étaient pas trop fixés entre le "r" et le "rr", laissons ouverte la possibilité de "Garròs".



Grans de sau


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Garròs

J. Tosti a probablement raison d’y voir la "racine pré-indo-européenne *gar, *car" qui évoque la pierre ou la roche.
La terminaison "òs" peut être le suffixe vascon bien connu.
"Garròs" est donc un nom pré-gascon, mais qu’on ne trouve guère ailleurs qu’en Gascogne.

Et y a-t-il une parenté avec Garrosta, expliqué par la racine "garric" ? Si oui, il faudrait trancher pour les deux entre "pierre" et "chêne"...

L’existence de "Carros", mais pas de "Carroste" ou de Carrouste", semblerait infirmer l’hypothèse de la parenté Garros-Garroste.
Par contre, il y a des Sarros, des Sarroste et des Sarrauste...

Il est tentant aussi d’y voir, comme Ph. Soussieux, une filiation avec garrossa.

Rien que sur ce sujet, il ya matière à une thèse d’onomastique !

garrossa / gessette

ou (en français) jarosse, gesse chiche, gesse pois chiche.

Prononcer entre "garrousse" et "garrousso", "garrosse" et "garrosso"...
"lathyrus cicera" en latin.
[Guy Dussaussois - "Flore gasconne et gavache de la Gironde"]