Notre région, c’est la Gascogne !

Larrère



Grans de sau

  • En occitan "larèr" / "laràs" = "archibanc" en vieux français, banc d’honneur à l’église ou devant le foyer.
    Le mot occitan est dérivé du mot latin : "laraire"
    (Lararium).
    C’était un autel familial dédié aux Dieux et divinités protecteurs de la maison et de la famille : les Lares" (Lar,Laris). L’origine première du mot vient de l’étrusque qui signifiait "chef".
    Les racines de la famille Larrère se perdent entre
    l’ancien petit royaume de Basse Navarre, le vicomté du Béarn et le Duché de Guyenne-Gascogne où l’on retrouve le sceau de son blason : « d’argent à une croix de gueules cantonnée de 4 maillons de chaînes » (Archives de "Cronista Rey De Armas").
    Le Nobiliaire de l’ancien pays du Bordelais (Girondes, Landes) rappelle à la mémoire les ancêtres fameux de la famille Larrère auxquels
    les rois accordèrent la noblesse.
    En 1656, la famille Larrère est confirmée dans sa noblesse lors de contrats de mariages avec
    les "De Lartigue" et "De Saphir" dans le Bordelais.
    Citons aussi une seigneurie Larrère qui fut le fief de plusieurs familles de Guyenne & Gascogne jusqu’à la révolution française.
    Au XIIX siècle, enfin, le berceau généalogique des
    Larrère se situait dans les Pyrénées-Atlantiques et les Landes.

    Réponse de Gasconha.com :
    Merci pour vos informations sur la lignée Larrère !
    Mais pour ma part, je persiste à privilégier l’hypothèse "L’arrèra=l’arrière", pour les raisons suivantes :

    - Il est courant qu’un nom de famille vienne d’un nom de lieu ; or, l’IGN donne 9 lieux "Larrère" tous gascons, mais aucun "Larère".

    - L’orthographe n’est certes pas toujours conforme à l’étymologie ; mais la constance du double "r" est un indice sérieux ; le gascon distinguait clairement le double "r" du simple "r" qu’on trouve dans larèr.

    - Des lieux "Laban" existent aussi en Gascogne or, "Laban" ("L’avant") est le complémentaire de "L’arrèra" ce couple Larrère/Laban fait penser à d’autres couples bien gascons comme Dessus/Débat (dessùs/devath).
    Cordialement.
    Tederic

  • Je ne suis pas d’accord avec cette dernière explication.
    En effet le nom de Larrère ne peut avoir comme origine "arrière".
    Consultez s’il vous plaît le livre de claude Larronde qui est un inventaire complet des noms gascons avec leurs origines.
    Le nom de Larrère n’a pas pour origine "arrière" (mot issu de la langue d’oil or ici nous parlons d’une langue "gasconne" particulière dans le sud de l’Adour).
    Tant que vous y êtes pourquoi vous ne dites pas que l’origine est "l’araire" (charrue en bois du temps jadis).
    Je vous fait remarquer que seul un généalogiste professionnel peut donner des précisions aussi détaillées sur l’origine du nom, des armoiries, des localisations et des dates. Donc lorsque Alban écrit cela, c’est qu’il a des preuves officielles, rédigées par un professionnel.

  • M. Claude Larronde a édité un livre sur les origines des noms gascons qui confirme l’explication de M.LARRERE.
    De plus, je crois utile de signaler que les Larrère sont localisés principalement en Chalosse et au Sud de l’Adour jusqu’au pays d’Orthe.
    Donc si s’était un nom de lieu on trouverait géographiquement celui-ci.
    De plus le mot "arrière" est de langue "oil". Larrère est un nom gascon donc de langue "OC".
    N’essayez pas de franciser les noms gascons.

    Réponse de Gasconha.com :
    L’IGN donne 10 lieux-dits "Larrère" en Gascogne : http://www.ign.fr/rubrique.asp?rbr_id=865&saisie=86141
    Quant à "franciser les noms gascons", feuilletez Gasconha.com, et vous verrez que ce n’est pas son optique !-)
    Certains mots gascons peuvent cependant ressembler aux mots français correspondant (ainsi, "darrèr" = "derrière").


En graphie alibertine :

Larrèra

C’est aussi un nom de lieu qui doit signifier "L’arrèra" (L’arrière).