Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Aribit

Graphie occitane à confirmer.


 
Variante(s) graphique(s) :

Arribit

Graphie occitane à confirmer.



Grans de sau

  • Si l’on prend en compte les diverses formes désignant la maison de Bardos à différentes périodes, on constate que la vibrante double forte (-rr-) est une cacographie.

    Formes gasconnes :
    - Aribit ( état-civil 1640, 1711, 1716, 1723, 1733, 1742, 1744, cadastre napoléonien 1818)
    - Arebit (état-civil 1684)
    - Haribit (état-civil 1700, 1716, 1717)

    Formes basques :
    - Aribitea (état-civil 1732)
    - Aribitia, Aribiteko (forme orale actuelle)

    Les cartes IGN indiquent aujourd’hui Arribitea , mais c’est selon moi une erreur, reprise de cette forme à vibrante forte qui apparaissait sur le plan cadastral et les anciennes cartes IGN

    La confusion est peut-être liée à la proximité du patronyme ARRABIT, nom basque qui est peut-être issu du terme arrabita, "violon".


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Arrivit

Nom très localisé à la frontière du pays basque et des pays gascons de l’Adour.

J.Tosti, sur son site des noms, dit ceci :
"Un nom béarnais, qui semble désigner celui qui habite près du rivage (variante de Ribat, Ribet, avec un a prothétique typique de la langue gasconne)."

Un nom de lieu "Arribit" existe à Bardos.
Autre explication : arriu + vit
Mais d’autres interprétations sont possibles.
La proximité du Pays Basque est aussi à prendre en compte.

arriu / rivière, ruisseau

Prononcer "arriw".
autre forme, sans le a prosthétique gascon : riu
arrieu (prononcer "arriéou") en luchonnais.
nom de lieu contenant le mot : Saint Michel de Rieufret
dérivés :
arrivet : ruisseau
arrivau : signification exacte à préciser.
arribèra : plaine, large vallée

vit / vigne

Prononcer "bit".
Dans le sens de "pied de vigne".
Selon Vigneau, la forme "la vits" existe aussi.
dérivé :
vitatge : cépage