Notre région, c’est la Gascogne !


Lòcs

Queyran

Gascogne médiane

Leyritz-Moncassin

L'Armoulayre

L’Armoulayre

Mon nouveau gibier : les noms gascons avec a prosthétique et chute du e suivant le r.
Un exemple ici :
- sans a prosthétique, ce serait Remolaire
- avec a prosthétique, ça devient Arremolaire
- le e suivant le r tombe, donnant Armolaire

Je me suis dit que ce qui est maintenant une grange avait pu être la maison du rémouleur. C’était un métier humble, sa maison devait être petite.

JPEG - 114.2 ko
prepausat per Tederic Merger ;

 

Créonnais

Entre-deux-Mers

Moulon

Le

Le Sarrot

Même si l’on n’est jamais à l’abri d’un patronyme, la connaissance du gascon permet tout de même de comprendre le paysage : la petite serre, "lou sarròt", c’est limpide sur le terrain.

prepausat per Vincent P. ;

 

Médoc

Blanquefort

Caychac

Caychac

Un parmi les innombrables hameaux du Bordelais en -ac, une église assez médiocre dans un style néo-gothique sans intérêt, le chaos périurbain de Blanquefort en son intensité maximale.

Cependant, le lieu-dit est intéressant linguistiquement : Caychac,c’est sans doute possible le domaine de Cassius, propriétaire latin (ou latinisé).

*(fundum) cassiacum > *caÿssac > caÿchac (mouillure)

Les pays linguistiquement languedociens s’arrêtent à l’étape Cayssac, qui est par exemple une commune de l’Aveyron. Les pays de langue d’oïl ont des variantes de Chassy.

En gascon, l’on obtient Caychac, avec yod. L’on sait que de nombreuses régions gasconnes ont alors connu une évolution ultérieure, avec suppression du yod : l’on aurait Cachac, qui est un toponyme très fréquent, du Bordelais au Toulousain.

Cependant, il arrive qu’alors même que le yod n’était plus prononcé, le toponyme officiel avait conservé sous la forme écrite le yod. C’est le cas notable de Caixon (65) où le digraphe -ix- (avec x=ch) n’était plus prononcé que [ch] (comme le son français).

Qu’en est-il du Caychac médoquin ? Était-il prononcé avec yod ou pas ? C’est à fouiller au vu de ce que l’on sait du dernier état du parler gascon local de ce qui est aujourd’hui la banlieue nord de Bordeaux.

A noter que la graphie alibertine note -ish-, sans faire la différence entre les zones où le son était prononcé [ch] et celles où il était encore [ÿch].

prepausat per Vincent P. ;

 

Médoc

Macau

Place

Place de la Causette

Ma photo est bien laide, prise en conduisant, mais je ne l’ai pas prise pour des motifs esthétiques : "Placès de la Causette" ? Zézako comme on disait il y a encore quelques années ?

La place n’a pas l’air ancienne, plutôt le fruit d’un dégagement récent. Je suppose donc qu’il s’agit de la causette, le terme français pour le bavardage. Mais quelle est cette curieuse forme "placès" ? Existe-t-il un terme local de gascon "maquelin" pour désigner une place ?

prepausat per Vincent P. ;

 

Queyran

Gascogne médiane

Leyritz-Moncassin

Le Bouchet

Le Bouchet

Il semble que l’appellation "Château" qui figure sur le portail soit liée à un vignoble.

Le Bouchet figure au cadastre napoléonien sur une partie de la commune de Leyritz, mais la maison en photo ci-dessus n’y est pas dessinée. C’est étonnant, parce qu’elle parait plus ancienne que ce cadastre, à en juger par les colombages sous l’emban (un peu cachés par des carreaux translucides dont je ne sais pas la fonction).
A moins d’admettre l’usage du colombage par ici jusque dans le courant du 19e siècle ?

JPEG - 103.9 ko
prepausat per Tederic Merger ;
En "normalizat" :

Boishet

boish / buis

Prononcer "bouch".
Mais nos explorations toponymiques laissent penser qu’une prononciation "bous" est possible aussi, en tout cas dans les Landes.


 

Queyran

Gascogne médiane

Tonneinquais

Le Mas-d'Agenais

Borde à Nogaros

Borde à Nogaros

Cadastre napoléonien : Nougros
Je n’ai pas vérifié s’il y a bien des noyers à Nougaròs, qui a d’ailleurs une autre borde de l’autre côté de la route.

prepausat per Tederic Merger ;
En "normalizat" :

Nogaròus

nòga / noix

Prononcer entre "nogue" et "nogo".
variante : notz (prononcer "nouts")

dérivés :
en nord-gascon, noguèir (prononcer "nouguèÿ") ou notzèir (prononcer "noutsèÿ")
hors nord-gascon, noguèr (prononcer "nouguè") ou notzèr (prononcer "noutsè") ou nosèr (prononcer "nouzè") : noyer
nogueirèda (nord-gascon ; prononcer "nouguèÿrède") ou notzarèda (nord-gascon ; prononcer "noutsarède"), nogarèda (nord-gascon ; prononcer "nougarède") : endret plantat de noguèirs o de notzèirs


 

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 1128

Bastisses

Pour envoyer quelque chose à Gasconha.com sans passer par l' Espace privé...
Se connecter est facultatif mais utile.
modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Enregistrement

Vous inscrire sur ce site

Une fois enregistré (une fois pour toutes), vous pourrez vous connecter à l'Espace privé du site, ou Souillarde, pour proposer des lòcs, des ligams, des banèras, des articles..., leur associer des documents, etc.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.