Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Lòcs

Créonnais

Entre-deux-Mers

Camiac-et-Saint-Denis

Gazeneau

Il est assuré que les repeuplements "gavaches" ont touché l’ensemble du Bordelais, et pas seulement les Gavacheries du XIXème siècle, qui n’étaient au fond que les zones que le gascon n’avait pas su reconquérir totalement.

Aussi, s’agissant du lieu-dit Gazeneau de Camiac, l’on est très vite tenté de chercher là un patronyme d’entre Loire et Gironde, devenu toponyme. Mais l’on bloque ... Pas d’attestation de Gazeneau ailleurs qu’en Gironde (mais certes dans des zones plutôt proches des Gavacheries de l’époque moderne).

En regardant de plus près, l’on voit que nombre de toponymes de la commune de Camiac ont manifestement hérité d’un -eau final non-étymologique : Cabireau (qui est encore Cabirau chez Cassini) ou Pibouleau semblent ainsi parfaitement d’oc.

Il semble que l’affluence migratoire poitevine-saintongeaise, à compter du XVIème siècle (et qui se remarque facilement : Guimberteau, Clémenceau, Mateau, ...) ait influencé l’ensemble des toponymes du Bas Entre-deux-Mers, dans le sens d’une "invasion" graphique du suffixe oïlique -eau.

Qu’en est-il de Gazeneau ? Faute d’équivalents nets ailleurs, aussi bien en pays d’oc comme d’oïl, l’on reste dans l’expectative. L’on peut simplement noter que la famille est bien représentée dans ce secteur depuis le XVIIème siècle.

Généalogie des Gazeneau (source : Geneanet)

L’on remarquera les patronymes des alliances : Montauzey, Coustereau, Saintongey, Greyre, Esteben, ... semblent parfaitement nord-gascons (même pour indiquer une provenance ethnique comme dans Saintongey). Bonneau ou Perrotin, en revanche, sont moins typés et probablement proprement saintongeais.

prepausat per Vincent P. ;

 

Armagnac & Condomois

Gascogne médiane

Montréal

Le Moulin de Cibat

En "normalizat" :

Cibat, Sibat
Cibat, Sibat... Nos scribes ont hésité ! Les attestations (il peut y avoir (...)

1) La mairie de Montréal lance un appel pour trouver un nom au lac naturel qui va succéder à l’ancien lac de baignade.
Finie la baignade !

2) Notre réflexe a été de chercher si ce lieu n’avait pas déjà un nom.
Justement, il y a, tout à côté, ce Moulin de Cibat.

3) Mais que veut dire "Cibat" ?
Pas de réponse définitive pour l’instant, mais ces extraits de documents anciens montrent que le nom est très ancien :

- Comptes consulaires de Montréal en Condomois (1458-1498) :
« a causa deu molin de Cibat »
- Bulletin de la Société archéologique, historique, littéraire & scientifique du Gers :
« Ces moulins étaient nombreux. Ils existent encore aujourd’hui sur la rivière de l’Auloue, et portent le nom de "Cavaignan", du "Pont", de "Campanes", de "Joulin", de "Nogué", de "Moussegne", de "Cibat". »

Cibat (peut-être Sibat) pourrait être un nom de personne, un nom médiéval, par exemple une abbréviation de Assivat (mais à Montréal, ce dernier aurait plutôt été prononcé "Siouat", qui d’ailleurs existe à Viella).

4) Une visite sur place s’imposait, pour trouver un nom enraciné à proposer à la municipalité de Montréal pour le nouvel étang.
Merci au mèste, qui a magnifiquement restauré et adapté ce moulin en ruine, et à son fils, de m’y avoir gentiment accueilli !*
Le père y habite depuis 40 ans, et a même connu une dame qui y avait habité précédemment (une meunière ?).
Il sait que le t final de "Cibat" se prononce ! Plus exactement, il applique à Cibat la règle, encore connue par les "anciens nouveaux arrivants" en Gascogne, que "ici, toutes les lettres ce prononcent". Bravo ! Autre chose qui peut nous faire plaisir, à nous qui aimons la fidélité aux langues de nos aïeux : cet alsacien parle alsacien dans ce moulin qui a longtemps entendu parler gascon !

5) "Cibat" désigne aussi des parcelles qui ne sont pas exactement sur le lieu du moulin.
Donc, l’étang qu’on cherche à nommer est tout simplement l’étang des Barthes de Cibat ! Pourquoi chercher plus loin ? le mot barthe est connu à Montréal, et la municipalité l’utilise ("le site était connu comme une zone humide avec ses barthes et ses prairies humides") ; il est aussi utilisé ailleurs en Gascogne : par exemple les barthes de l’Adour. barta
En gascon : L’Estanh de las Bartas de Cibat (graphie alibertine) / L’Estagn de las Bartos de Cibat)

* On peut encore voir les anciennes meules.
Mais selon les maîtres du moulin, le débit de l’Auzoue (ou du bief, ou des deux ?) ne serait plus suffisant maintenant pour actionner les meules.
La même matinée, j’ai entendu une remarque similaire sur le débit du ruisseau voisin "Larluzent"...

prepausat per Tederic Merger ;

 

Graves & Cernès

Cérons

Üthürrira itzul


J’ai vu de loin à Cérons sur une maison cette plaque qui semblait récente.
Ma curiosité fut piquée. Je m’attendais au pire (pour moi : par exemple une inscription en anglais genre "Welcome") et n’espérais pas du gascon.
Ce fut du basque : ÜTHÜRRIRA ITZUL
Mobilisant mes maigres connaissances, je risque la traduction RETOUR A LA SOURCE ; retour aux sources... Je reconnais les trémas du soulétin.
Il y avait aussi une plaque EUSKADI.
Je n’en sais pas plus. Probablement des basques. C’est dans le quartier de Menaut.
Après tout, Gaby a bien vu "A nousté" dans la banlieue de Dijon.

prepausat per Tederic Merger ;

 

Benauge

Entre-deux-Mers

Saint-Macaire / Sent Macari

Rue Carnot

En "normalizat" :

Los Bancs Carnassèirs
Prononcer "Lous Bancs Carnasseÿs".

carn / chair, viande

Prononcer "carr" (le "n" final ne se prononce pas ou guère - à confirmer).
dérivé (nord-gascon) :
carnèir (prononcer "carnèÿ") : charnier, mais aussi (plus sympathique), récipient en terre contenant de la viande à saler.

Ah, foutu Carnot ! Lequel d’ailleurs ? Mais l’honneur est sauf : le nom gascon de la rue figure sur le panneau. Ouf !

Rue Carnot / Carreyra deus Bans Carnaceys {JPEG}

Pour David Escarpit, des étals de bouchers, très probablement.


Carreyra de Lourdidey

Carreyra deus Bancs Carnasseys

prepausat per Vincent P. ;

 

Graves & Cernès

Landes de Gascogne

Saint-Michel-de-Rieufret / Sent Miquèu de Riufred

Montauban

Pour voir un sommet, il faut se lever tôt ... Il doit s’agir d’un nom de propriétaire : le patronyme Montauban est répandu en France.

L’on trouve une souche en Nord-Gironde, qui doit être d’origine charentaise, plus précisément de la Charente limousine : c’est assez cohérent au vu des axes migratoires traditionnels, l’on retrouve très régulièrement des patronymes de l’Angoumois d’oc dans la vallée de l’Isle.

Quant au lieu-dit des Graves qui nous occupe, je suis plutôt tenté d’y voir une souche béarno-bigourdane, qui témoignerait de l’occupation du sol par les bergers transhumants. En Béarn, c’est à Arudy que le patronyme est le plus connu et en Bigorre, en Lavedan, donc dans les deux cas des zones de montagne qui transhumaient.

prepausat per Vincent P. ;

 

Graves & Cernès

Virelade

Lotissement Hameau du Bourdieu

En "normalizat" :

Eth/Lo Bordiu
Prononcer "Eth/Lou Bourdiw".

bòrda / ferme, métairie

Ou grange.
Prononcer entre "bordo" et "borde" ;
Dérivés :
bordeta (prononcer "bourdette" ; petite bòrda), bordiu (ferme ou métaierie) et ses dérivés bordilèr (métayer), bordilòt (diminutif de "bordiu")
bordau ("bourdaou" indiqué comme "grange-étable" (p.40) par "Quand l’Ariège changea de siècle", de Pierre Salies aux éditions Milan/Résonances (1982))
bordalat (hameau)
bordèra : regroupement de bòrdas ?

JPEG - 21 ko

C’est un peu long et lourd tout ça ... Le lieu-dit "Au Bourdieu" apparaît sur les cartes, tout proche du lotissement : n’est-il pas tout simplement possible d’appeler le lotissement en question "Le Bourdieu" ?

prepausat per Vincent P. ;

 

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 918

Bastisses

Pour envoyer quelque chose à Gasconha.com sans passer par l' Espace privé...
Se connecter est facultatif mais utile.
modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Enregistrement

Vous inscrire sur ce site

Une fois enregistré (une fois pour toutes), vous pourrez vous connecter à l'Espace privé du site, ou Souillarde, pour proposer des lòcs, des ligams, des banèras, des articles..., leur associer des documents, etc.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.