Lòcs (toponymie, paysage...) de Espiens

Albret néracais

Espiens

Riestes et La Hargue

en graphie alibertine :

Laharga + (la) Harga
Prononcer entre "Lahargue" et "Lahargo".

harga, hàrgua (?) / forge

harga : prononcer "hargue" ou "hargo".
hàrgua : on ne sait pas trop... pourrait se prononcer "hàrgou" avec l’accent tonique sur har, et expliquer les lieux La Hargou.

hargon (prononcer "hargou(ng)") : forgeron
hargoa (prononcer "hargou(e)") : femme du forgeron ; mais la récurrence de noms de lieu "La Hargou" (il y en a plus que des "Le Hargou") donne un rôle étonnant aux femmes de forgeron !
Une fois de plus, la place de l’accent tonique est décisive pour qu’on comprenne : si l’accent tonique est sur har, ce n’est pas la même explication, ni la même prononcation, ni la même graphie !
hargoèr (prononcer "hargouè") : forgeron
hargar, hargoar : forger

« HARGOU marteau pour frapper sur la faux que l’on affile. » [Lespy]
Multidiccionari francés-occitan

Ce serait hargon en graphie alibertine.

Larriesta + (la) Hrièsta
Prononcer "(la) Rièsto, Rièste"...

hriesta, frinèsta / fenêtre

Prononcer entre "frinèste" et "frinèsto".
Aussau a hrièsta ou ahrièsta, qui sont des formes bien présentes en toponymie dans une large part de la Gascogne.
Elles sont au stade ultime d’évolution gasconne de "frinèsta", avec remplacement du "f" par le "h" et arrivée du "a" d’appui.
On retrouve cette forme dans arristoun :
« L’arristoun (ou ristoun) est un terme gascon (ahriston ou hriston) désignant une petite ouverture permettant jadis de nourrir les deux bœufs de la maison depuis la grande cuisine (séjour). » [https://fr.wikipedia.org/wiki/Arristoun]

Voir aussi le nom Larrieste, et aussi une discussion sur les toponymes "Arieste" etc. insérée dans le loc "Un des deux ponts jumeaux de Sanche".

Dans la toponymie, ce mot serait utilisé pour "désigner un endroit ouvert, en pays de montagne" ; "il a été donné à des cols ayant vue sur les deux versants." [Morlet, Dictionnaire étymologique des Noms de famille, p. 404. - citation trouvée dans un message du yahoogroupe Aragon_Historia_Genealogia_Culturas]

MP3 - 80.5 ko
çò que balhan aus praubes per la pòrta...
torna entrar per la frinesta.

crosea (prononcer "crouséo") existe en Albret armagnacais, et est une gasconnisation du français "croisée".
"L’Antologia de Labrit" de Dardy donne aussi bien "frièsta" que "frinesta".


Avec ces lieux-dits sur une pancarte, on sait qu’on est en Gascogne !

Sur la photo, c’est La Hargue qu’on voit d’abord. Riestes serait plus à gauche. En contrebas, la vallée de l’Arriu de (la) Hont hreda.
Ruisseau de la Honrède

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Albret néracais

Espiens

Le château d’Arconques
Lo castèth d'Arconcas / Lou castèth d'Arcouncos

en graphie alibertine :

Arconcas
Prononcer "Arcouncos" avec l’accent tonique sur coun.


L’ensemble architectural est imposant. Avec l’inévitable cèdre... Voir la fiche du Ministère de la Culture.

Une hypothèse sur le nom :
 Les noms de lieu comportant "conque" (probablement une forme de relief) sont nombreux, notamment en montagne.
 Mais pour arriver à "Arconque", il faudrait partir de "Reconque" : Reconque -> Arreconque -> Arconque selon un modèle courant en gascon. Or, "reconque" ne semble pas exister en toponymie gasconne ou d’oc. A noter quand même une Reconca de Molleres dans les Pyrénées catalanes.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Albret néracais

Espiens

Ruisseau de la Honrède
Arriu de la Hont hreda / Arriw de la Houn hrédo

en graphie alibertine :

(la) Hont hreda, freda
Prononcer "Hounréde", "Hounrédo"... Fontaine ou source froide.

hont / fontaine, source

hontan ou hondan seraient d’autres formes, féminines aussi, de ce mot.

MP3 - 63.8 ko
Cau pas diser de nada hont "n’aurei pas besonh de çò de ton" !
Il ne faut dire de nulle fontaine "je n’aurai pas besoin de ce qui est tien" !

hred / froid

Prononcer "réd".
Les formes écrites hret et fret existent aussi.
En Comminges, Bigorre... : hered (prononcer "hérét")

hreda, hereda, freda : froide (ne pas accentuer le "a" e le prononcer "e" ou "o")


prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Albret néracais

Espiens

Cataline

en graphie alibertine :

Catalin, Catalina

prenom de hemna Catalina / Cataline / Catherine

"Lou ret truque au pourtau
De sente Cataline".
En grafia normalizada : "Lo hret truca au portau de Senta Catalina".
["Le paysan de Gascogne dans la poésie de Césaire Daugé" sur le site Philagora]

Dérivés [Alis-Aiguillon] :
Cathoy
"Le froid frappe au portail de Sainte Cataline".


 

 
Albret néracais

Espiens

Lagroua

en graphie alibertine :

(l')Agruar, Agroar
Explication à trouver. On pourrait penser à un collectif nommé sur agrèu : (...)

agreu, agreule / houx commun

Prononcer entre "agréou" et "agrew".

Peut atteindre 15 à 20 m de haut et plus de 200 ans. Fruits toxiques (purgatifs, nausées, vomissements). Utilisé en pharmacologie (cœur, fièvre, bronchite…). On extrait la glu de l’écorce. [Gilles Granereau]

Variantes ou dérivés :
agriu : grand houx [JF Laterrade]
agreule : houx
agreulon : petit houx
agreular (prononcer "agréoulà") ou agraular (prononcer "agraoulà") : lòc plantat d’agreule

Autre forme :
grehle, agrehle [Gaby]

CN (E3 Darconques)

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Albret néracais

Espiens

La Gravette

en graphie alibertine :

(la) Graveta
Prononcer "La Grawéto, La Grawéte..."

grava / grève, gravier

Au sens minéral, bien sûr...

Prononcer entre "grabe", "grabo", "grawe", "grawo"...
dérivés :
gravèira (prononcer "graweÿre"), ou gravèra : gravière.
graveiron (prononcer "graweÿroung") : banc de gravier.
gravèr (prononcer "grabè", "grawè") : gravier.
gravissa (prononcer "grawisse, grawisso") : petit gravier.

Le pays des Graves, au Sud de Bordeaux, tire de là son nom. C’est une zone où la Garonne déposa jadis de nombreux cailloux.


 

 
Albret néracais

Espiens

Frèche

en graphie alibertine :

(lo) Hrèishe
Prononcer "(lou) Rèishe".

hrèisho / frêne

Prononcer "rèchou" en mettant l’accent tonique sur "rè".
Le "h" qui figure devant le "r" ne s’entend plus, et est la trace du "f" latin transformé par le gascon.
Dans la toponymie, on retrouve parfois le "f" d’origine : "fréchou".

variante :
hrèishe
herèisho dans le sud-est gascon
dérivé :
hreishèda (prononcer entre "réchède" et "réchèdo") : bois planté de frênes

"frêne commun : Sur sols assez riches et alimentée en eau.
Bel arbre très droit, présent en bordure des cours d’eaux. Peut atteindre 30 m. Fruits : les samares.
frêne oxophylle : Plus petit que le frêne commun, il peut s’implanter sur des sols plus secs. Bourgeons marrons (noirs chez le frêne commun)."
[Gilles Granereau]

(lo) Frèishe
Prononcer "Lou Freÿche"

hrèisho / frêne

Prononcer "rèchou" en mettant l’accent tonique sur "rè".
Le "h" qui figure devant le "r" ne s’entend plus, et est la trace du "f" latin transformé par le gascon.
Dans la toponymie, on retrouve parfois le "f" d’origine : "fréchou".

variante :
hrèishe
herèisho dans le sud-est gascon
dérivé :
hreishèda (prononcer entre "réchède" et "réchèdo") : bois planté de frênes

"frêne commun : Sur sols assez riches et alimentée en eau.
Bel arbre très droit, présent en bordure des cours d’eaux. Peut atteindre 30 m. Fruits : les samares.
frêne oxophylle : Plus petit que le frêne commun, il peut s’implanter sur des sols plus secs. Bourgeons marrons (noirs chez le frêne commun)."
[Gilles Granereau]


 

 
Albret néracais

Espiens

Clavé

en graphie alibertine :

(lo) Clavèr
Prononcer "(lou) Claouè" ou "Clabè".

clau / clou, clef

Prononcer "claou" ("aou" étant une diphtongue).
Si "clau" est masculin, c’est un clou, sinon, c’est une clef.
barrat a clau : fermé à clef

Dérivés :
clavèir (prononcer "claoueï") ou clavèr : cloutier
claveria : atelier de fabrication de clous ou de clés ?
clavetèr (prononcer "clawétè" ou "clabétè" : cloutier

CN (E3 Darconques)


 

 
Albret néracais

Espiens

Maousoulé

FANTOIR : Maousoulé
Le "Mansoulé" du CN (D2) parait une erreur (u pris pour un n).
Le "Mansouleau" qu’OpenStreetMap place à côté peut pourtant difficilement être une coïncidence.
Alors, Mau solèr ?


 

 
Albret néracais

Espiens

Barréjade

en graphie alibertine :

Barrejat, Barrejats, Barrejada

barrejar, esbarrejar, esbarriar / verser, répandre, mélanger

Prononcer "barrejà".

Palay :
Multidiccionari francés-occitan

« barrejadìs, barrejìs sm. Ce qui est versé, répandu ; mélange, pêle-mêle, multitude hétéroclite ; destruction ; dispersion. »