Lòcs (toponymie, paysage...) de Marmande

Bésaume Queyran Rive droite gasconne Anneau gascon Marmandais

Marmande

La Hourtonne
La Hortona ? Hortòna ?

en graphie alibertine :

Horton + Forton
Prononcer "Hourtoun". Doit être, comme Hortic un diminutif affectueux (...)

hòrt / fort

feminin : "hòrta"
Le gascon a transformé les "f" en "h".
"hòrt" veut aussi dire "beaucoup" dans certains coins de la Gascogne : "Que’n i a hòrt" = "Il y en a beaucoup"


 

 
Bésaume Queyran Rive droite gasconne Anneau gascon Marmandais

Marmande

Grand Cami

en graphie alibertine :

(lo) Camin
Prononcer "(lou) Cami(ng)".

camin / chemin

camin herrat : chemin solide, empierré (expression ancienne)
camin brostèr : chemin forestier
camin barrièr : chemin de ronde
caminassa (prononcer "caminasse") : grand chemin
caminar : cheminer
et aussi caminada : accion de har camin ; tragècte ; passejada, itinerari (diccionari gascon de Pèir Morà)
caminaire : itinérant

Prumèr diccionari tot en gascon : lo de Pèir Morà !


 

 
Bésaume Queyran Rive droite gasconne Anneau gascon Marmandais

Marmande

Les Cadets

en graphie alibertine :

(lo) Capdèth
Un porteur du nom Capdet nous a signalé qu’il envisageait une explication du (...)

capdèth / cadet

cadette (féminin) : capdèra (forme normale en gascon ; prononcer "capdère", "caddère"...)

[A revoir :
Le "b" ne se prononce pas toujours.
Au fait, pourquoi la graphie normalisée occitane met-elle un "b" si le mot vient de "cap" ? Surtout qu’on trouve dans la toponymie des tas de "Capdet" et pas de "Cabdet"...
D’ailleurs, pour les connaisseurs, la racine "capitellus" justifierait plutôt "capdèth"...]

C’est un mot que le gascon a donné au français.
Viendrait du grade de commandement militaire souvent atteint par les fils cadets des familles gasconnes, dépourvus d’héritage et forcés de s’enrôler dans l’armée.
"cabdet" serait donc à l’origine un dérivé de "cap" dans le sens de "chef" (latin "capitellus").

Voici l’explication donnée par LA PALABRA DEL DÍA du site www.elcastellano.org :

cadete
Los jóvenes que estudian en las escuelas militares son llamados ’cadetes’, nombre que también se da a los adolescentes que trabajan en el comercio como aprendices.
En su origen, en Francia, el cadet era un ’joven noble que se preparaba para la carrera militar’.
La palabra había sido tomada de la lengua de la antigua provincia francesa de Gascuña, en la cual capdet significaba jefe, proveniente del latín vulgar capitellum (jefe), que también dio lugar a ’caudillo’.
Capitellum se había originado en el latín caput (cabeza).


 

 
Bésaume Queyran Rive droite gasconne Anneau gascon Marmandais

Marmande

Dupin

en graphie alibertine :

Deupin
Prononcer "Doupïn(g)". Logiquement, ce nom (qui peut aussi exister en France (...)


 

 
Bésaume Queyran Rive droite gasconne Anneau gascon Marmandais

Marmande

Sarraliers

en graphie alibertine :

(eth/lo) Sarralhèr + (la) Sarralhèra + (lo) Sarralhèir
Prononcer respectivement "(eth/lou) Sarrailhè, (la) Sarrailhère, (lou) (...)

sarralh / enclos

Prononcer à peu près "sarraï".

"Enclos, domaine tout d’un tenant ; bercail ; resserre, cachette ; sac où l’on cache ; médaillon à deux volets ; fermoir de livre."
[Hlo]


 

 
Bésaume Queyran Rive droite gasconne Anneau gascon Marmandais

Marmande

Rieutord

en graphie alibertine :

Arriutòrt + Riutòrt + (l')Arriu Tòrt

arriu, riu / rivière, ruisseau

Prononcer "arriw".
autre forme, sans le a prosthétique gascon : riu
arrieu (prononcer "arriéou") en luchonnais.
nom de lieu contenant le mot : Saint Michel de Rieufret
dérivés :
arrivet : ruisseau
arrivau : signification exacte à préciser.
arribèra : plaine, large vallée

tòrt / boiteux, tordu

dérivés :
tortejar : boîter (très fort)
tortejaire = camatòrta : personne qui boîte


 

 
Bésaume Queyran Rive droite gasconne Anneau gascon Marmandais

Marmande

Peyroulet

en graphie alibertine :

Peirolet
Palay : Multidiccionari francés-occitan « peyroulét,-e s. Petit panier, petite (...)

(lo) Pairolèr, (la) Pairolèra
Prononcer respectivement "(lou) Paÿroulè" et "Paÿroulère, Paÿroulèro"...

pairolèr / père ou grand-père nourricier

Prononcer "payroulè".
Palay :
Multidiccionari francés-occitan

« payroulè : Père ou grand-père nourricier ; gardeur d’enfants ; le t. a souvent le sens qu’on donne en fr. papa-gâteau, un brave homme.
payroulère sf. Les grands-pères, les grands parents ; on dit aussi payroulade.

payroulè Chaudron plus grand que le payrò et moins que la payròlo.
payroulè,-ro (Big. G.) Chaudronnier,-ère »
Ces deux derniers, avec chaudron, semble une homonymie.


 

 
Bésaume Queyran Rive droite gasconne Anneau gascon Marmandais

Marmande

Meynot

en graphie alibertine :

(lo) Meinòt
Prononcer "(lou) Meÿnot".

maine / domaine

Très fréquent dans nos campagnes, souvent écrit "Mayne".
Prononcer "maÿne".


 

 
Bésaume Queyran Rive droite gasconne Anneau gascon Marmandais

Marmande

Mayne del Mouli
Lo Maine del Molin

en graphie alibertine :

(lo) Molin
Prononcer "(lou) Mouli(ng)"...

molin / moulin

prononcer plutôt "mouli".
dérivés :
molièir (prononcer "moulièï) ou molièr (meunier)
molia (prononcer "moulïe", "moulïo"...) : forme féminine de molin  ?
moliar, molinar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...))

(lo) Maine
Prononcer "(lou) Maÿné" en mettant l’accent tonique sur Maÿ.

maine / domaine

Très fréquent dans nos campagnes, souvent écrit "Mayne".
Prononcer "maÿne".


 

 
Bésaume Queyran Rive droite gasconne Anneau gascon Marmandais

Marmande

Lescure

en graphie alibertine :

Lescura + (l')Escura
Prononcer entre "Lescure" et "Lescuro". Ce nom se trouve surtout en (...)

escur / obscur, sombre

Prononcer "escu".
escura (prononcer entre "escure" et "escuro") : obscure (féminin)
escuranha (escuragne) : obscurité
escuranhós ("escuragnous", "euscuragnous" en pays negue) : sombre, couvert