Lòcs (toponymie, paysage...) de Saint-Justin

Marsan Landes de Gascogne

Saint-Justin

France

en graphie alibertine :

(lo) Trolh
Prononcer "(lou) Trouilh".

trulh, trolh / pressoir

Variantes :
trolh (prononcer "trouÿ"), truelh
dérivé :
trolhèr : « Fabricant de pressoirs. N. de p. Trouillé, Trouilhét. Pintà coum û troulhè, boire ferme. »
ou « Ce qui a été foulé, piétiné ; rebut. »
[Palay]
Multidiccionari francés-occitan

França

Le nom n’est pas spécifiquement gascon, mais rien n’empêche qu’il le soit, en revanche, la maison est totalement vasconne !

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Saint-Justin

Petit Bri

Il s’agit là d’une maison d’une génération récente, début XXème siècle je dirais, et le nom est bien étrange, assez peu gascon d’apparence.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Saint-Justin

Aux Bayles

en graphie alibertine :

Los Bailes
Peut parfois être précédé d’une préposition comme toute formation de ce type : (...)

baile / bailli

Prononcer "baïlé" ou "baylé" en mettant l’accent tonique sur la 1ère syllabe.
Selon J. Tosti, le bailli était "représentant du seigneur dans la commune".
Cette fonction devait être assez commune, vu le nombre de noms de famille ou de lieu composés avec ce mot.

« Le bayle/ baile représente le fondateur. S’il s’agit d’un paréage, il peut y avoir plusieurs bailes. »
Des sauvetés aux bastides gasconnes

dérivé : bailiu
Multidiccionari francés-occitan

« Bayliu bailliage : La fidance deu esser deu bayliu on lo qui-s deffen es poblat. [Lespy] »

Il est difficile de faire l’inventaire raisonné des formes avec préposition ou sans : pourquoi ici est-ce "Aux Bayles" et non "Les Bayles", qui a été ancré en toponymie officiellement ? "Bayles" seulement sur la carte d’État-Major du XIXème siècle.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Saint-Justin

Couillicat

Voilà qui sonne gascon ! Couillic est fréquent en Gascogne, il est suffixé en -at, reste à expliquer colhic.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Saint-Justin

Le Louvre

Ce toponyme est-il pris au Louvre parisien ? J’aimerais trouver une racine gasconne, mais il est difficile de le faire : en tout cas, le sort de la bâtisse est plutôt celui des Tuileries.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Saint-Justin

Layan

Toponyme fort répandu dans les Landes, peut-être parent de Lajan dans des zones où -j- intervocalique prend le son du français j. Un toponyme latin ?

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Saint-Justin

Loustaunau

en graphie alibertine :

Lostaunau + L'Ostau nau, nèu
Prononcer "Loustaounaou (Loustàwnàw)". L’ostau nau = la maison neuve = the new (...)

ostau / maison

Se rencontre souvent dans les noms de lieu, écrit à la française : Loustau, Loustaou...
diminutifs : ostalòt, ostalet...

nau, nèu / neuf

prononcer "naw"
neuve : nava (prononcer "nawe", "nabe", "nabo", "nawo"...) ou parfois nau comme le masculin
Les formes nèu et nèva existent aussi.
Le couple navèth/navèra correspond à nouveau/nouvelle ; variante pour les Landes, et peut-être aussi pour le Médoc et autres : « noèt, nouèt,-ère (L.) », donc novèth/novèra [Palay]

La photo est mal cadrée, et je m’en excuse : j’ai eu peur de cet énorme chien qui aboyait ! Reste que l’esprit est là.

Et surtout, nous avons la preuve que les autochtones, au moment d’écrire Loustaunau, séparait l’article, et que le lieu était bel et bien senti comme "la maison neuve", et non pas figé en "Lamaisonneuve".

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Saint-Justin

Le ruisseau du Pouy de la Crouts

en graphie alibertine :

Larriu + (l')Arriu
Prononcer "L’arriw".

arriu, riu / rivière, ruisseau

Prononcer "arriw".
autre forme, sans le a prosthétique gascon : riu
arrieu (prononcer "arriéou") en luchonnais.
nom de lieu contenant le mot : Saint Michel de Rieufret
dérivés :
arrivet : ruisseau
arrivau : signification exacte à préciser.
arribèra : plaine, large vallée

Lo Poi de la Crotz
A prononcer : "Lou Pouÿ de la Croutss"

pei, poei, poi, pui / colline, hauteur

Prononcer " puï ".

Ce mot, sous ses nombreuses variantes, est une source inépuisable de noms propres, dans tout le domaine occitano-catalan.

variantes : poi (prononcer " pouï "), puèi, poèi, pèi (très fréquent en Bordelais et Médoc dans les noms de lieux, sous la forme "pey"), pèch (variante orthographique de "pèi").
"puch" semble être de la même famille, probablement une variante orthographique de "pui".
Signalons enfin puèg (languedocien) et puig (catalan), qui se prononcent plutôt "puech" et "poutch"...

Tout cela vient du latin "podium" (hauteur).
Dérivés :
pojòu, pujòu, qu’on retrouve sous les formes francisées "Poujeau" ou "Puyôo" et en languedocien sous les formes "poujol" et "pujol"
Berganton (p. 119) parle d’une "interchangeabilité" entre "puyau, puyèu, puyò" (pujau, pujèu, pujòu).
pojada (montée -fr. "poujade", "pouyade")

crotz / croix

Prononcer "crouts".

Difficile de faire plus gascon ! "Pouy de la Crouts" !

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Saint-Justin

Couillet

en graphie alibertine :

Colhet
Prononcer "Coulyét" en faisant entendre le t final.


Il ne peut pas s’agir d’un dérivé du gascon coi : nous sommes dans une zone où le yod intervocalique de cojet donnerait le son j, comme en français, non y.

coi = tondu, chauve, dénudé

Il doit donc s’agir, ainsi que la graphie française nous y invite, d’un colhet, peut-être un dérivé de colh, variante attestée en Armagnac de conh "coin".

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Saint-Justin

Le Moulin Neuf
Lo Molin Nau / Lou Moulin Naw

en graphie alibertine :

(lo) Molin Nau, Nèu
Prononcer "(lou) Moulïn Nàw, Nèw".


Une maison qui a l’air magnifique, à l’ouest du village, sur la route de Douzevielle. Je n’ai pas osé m’approcher plus : les chiens et les propriétaires méfiants ne sont pas toujours coopératifs !

prepausat per Vincent P. ;