Lòcs (toponymie, paysage...) de Castelnau-Chalosse

Chalosse-Tursan

Castelnau-Chalosse

Our Dateha

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Chalosse-Tursan

Castelnau-Chalosse

Arribere

en graphie alibertine :

Larribèra + (l')Arribèra +(la) Ribèra
Prononcer "Larribère", "Larribèro"...

arriba / rive

Prononcer entre "arribe" et "arribo".
riba en Nord-Gascogne.

arribèra, arribèira : plaine ou large vallée


 

 
Chalosse-Tursan

Castelnau-Chalosse

Le Touya

en graphie alibertine :

(lo) Tojar
Prononcer "(lou) Touyà, Toujà"...

toja / thuie

Prononcer entre "touje", "touye", "toujo", "touyo".
La forme tuja existe aussi.

Petit ajonc épineux autrefois beaucoup utilisé pour faire la litière du bétail et donc le sostratge, sorte de fumier.
Le tojar (prononcer entre "touyà" et "toujà") est un terrain de lande où pousse la toja.
tojet (prononcer entre "touyét" et "toujét") pourrait bien avoir le même sens.

L’équivalent français "thuie" a été trouvé chez l’écrivain gascon Pesquidoux, mais il n’est pas certain qu’il soit passé dans l’usage commun.

Un proverbe tiré de V. Lespy (proverbes du pays de Béarn - éditions Lacour) :
Non cau pas tròp usar la haus si vòlin que cope la toja.
Il ne faut pas trop user la faux si on veut qu’elle coupe la "toja".


 

 
Chalosse-Tursan

Castelnau-Chalosse

Basta

en graphie alibertine :

(lo) Bastar
Prononcer "(lou) Bastà". bastar "lande à ajoncs"

basta / ajonc épineux

Prononcer entre "baste" et "basto".
Quant on trouve "Basta" en nom de lieu gascon, ce doit être un dérivé, avec un "r" final non prononcé : bastar (lieu qui héberge ce type de végétation).


 

 
Chalosse-Tursan

Castelnau-Chalosse

Bergeron

en graphie alibertine :

(lo) Vergeron
Prononcer "(lou) Berjérou(ng)"... Petit verger.

vergèr, vergèir / verger

Prononcer respectivement "bergè", "bergèÿ".
Gascogne intérieure : vergèr (prononcer entre "bergè" et "bergé")


 

 
Chalosse-Tursan

Castelnau-Chalosse

Bernos

en graphie alibertine :

Vernòs
Probablement vèrn (d’origine celte) + suffixe vascon "òs". Donc, endroit où il (...)

vèrn / vergne, aulne

Prononcer "bèrn".
Viendrait du gaulois "vernos".
dérivés :
Vernet, verneda, vernhet, vernheda
= aulnaie
Le masculin "vernet" désigne un bois plus petit que le féminin :
vernhet < vernheda
(explication de L. Vernhet)
Le "vèrn" était autrefois planté en bord de rivière pour bien le tenir par ses racines.
Et de son bois, on faisait des "esclòps " (d’où l’expression "arbre aux sabots").
"bois léger et imputrescible, il servit à confectionner jougs de boeuf et esclops. Avec l’écorce, on peut faire de la teinture brun-oranger et avec le bois un chauffage qui laisse très peu de cendres". [Guy Suire]

"Bois rouge, arbre de 25 à 30 m. Bois recherché en menuiserie, ébénisterie. Ecorce utilisée en décoctions contre l’angine et pharyngites."
[Gilles Granereau]


 

 
Chalosse-Tursan

Castelnau-Chalosse

Cardonne

en graphie alibertine :

Cardòna
Prononcer "Cardone"... Le rapport avec cardon n’est pas certain.

cardon / chardon

Prononcer entre "cardou" et "cardoung".


 

 
Chalosse-Tursan

Castelnau-Chalosse

Cazaubon

en graphie alibertine :

Casaubon
Prononcer "Casaouboun".

casau / jardin

Prononcer "casaou" ou "casaw".
diminutif : casalet

En fait, le "casau" a pu être à l’origine bien plus qu’un jardin : un domaine rural.
Voir à, ce sujet la page du site de Doazit en Chalosse sur les capcasaus.


 

 
Chalosse-Tursan

Castelnau-Chalosse

Cousiot

en graphie alibertine :

Cosiòt
Prononcer "Couziòt". Petit cousin.

cosin / cousin

Prononcer "cousi(ng)".
cosia (prononcer entre "cousïe" et "cousïo" ) et cosina (prononcer "cousine") : cousine

Palay :
« Les landais avaient l’habitude de s’appeler cousiot entre eux. »
« On appelait ainsi, autrefois, en certains lieux, les cagots. »
Les cadets de Gascogne, aussi... finalement, c’était un terme à l’usage très large !


 

 
Chalosse-Tursan

Castelnau-Chalosse

Hillon

en graphie alibertine :

(lo) Hilhon
Prononcer "(lou) hillou(ng)". Doit être un dérivé (affectueux ?) de (...)

hilh / fils

hilhòu (prononcer "hiyow") : filleul