Lòcs (toponymie, paysage...) de Ruch

Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Ruch

La Rosat
L'Arrosat ?

Plutôt qu’un l’arrausar "roselière", je pense à un l’arrosat "l’arrosé" : lieu irrigué ? lieu humide naturellement ?

prepausat per Gaby ;

 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Ruch

Courteillac
Cortelhat ?

Semble être un dérivé de cortelh "porcherie, basse-cour" etc. voire "domaine agricole" (cf. Courtieu, Court(i)ade...). Le -ac aurait pu être mis par hypercorrection, par analogie avec les noms de communes en -ac, car dans cette région les consonnes finales étaient muettes.


 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Ruch

La Cahuse
La Cahuja / La Cahusa ?

Correspond à une doline très marquée d’après carte au 1/25000, à l’est du lieu-dit Gaillard. "Cahuge" est un mot utilisé pour dire "doline" dans la région de Sauveterre-de-Guyenne.


 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Ruch

Tarnugues
Tarnugas

Gascon de transition tarnuga "chiendent". Cf. périgourdin tranuja.


 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Ruch

Boucherie

Difficile de savoir si cette maison a eu un nom authentiquement gascon, Ruch se trouve dans une zone passablement influencée par les migrations gavaches, qui y ont introduit leurs toponymes, parfois gasconnisés, leurs patronymes devenus toponymes, ainsi que des "oïlismes" dans la langue d’oc locale (phonétiques comme de vocabulaire).

Traduire : le patronyme Boucherie possède une distribution (l’espace poitevin-saintongeais et limousin) qui peut laisser penser à une trace de migration gavache, tout comme l’on peut imaginer que le terme "boisheria" (transcription alibertine du mot emprunté au français, avec un assez inélégant -ish-, qui n’est pas même étymologique : quelle solution adopter ?) était usité à date ancienne dans la langue locale.

Geneanet ne laisse pas entrevoir l’existence d’une famille Boucherie à Ruch, pas plus que les naissances au XIXème siècle, qui laissent voir un panorama centré en Gironde avant tout dans la Grande Gavacherie, sauf justement à Auriolles, qui n’est pas si loin.

Du reste, si je propose cette maison, c’est qu’elle est bien jolie !

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Ruch

Brandey

en graphie alibertine :

Brandèir
Prononcer "Brandeÿ".

brana / brande

Prononcer entre "brane" et "brano".
branda (prononcer "brande") existe aussi en Gironde.
dérivés :
branar (prononcer "branà") : lòc plantat de brana
abranon : petite bruyère

"brana" existe aussi en basque.
branèira (prononcer "branèÿre") est probablement un synonyme de "branar".

Lieu avec de la brande ?

prepausat per Gaby ;

 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Ruch

Janoy

en graphie alibertine :

Janòi
Prononcer "Janoÿ".

Jan Jana / Yan / Yane / Jean / Jeanne

Dérivés [Alis-Aiguillon 1600] : Janòt (Jeannot), Janicotet* (Jan + ic + ot + et - donc trois suffixes à valeur mi-diminutive mi-affectueuse !)

*Le livre de l’abbé Alis contient une orthographe du genre "Genny Coutet", présenté du même coup comme ayant une couleur anglo-saxonne...
Peut se prononcer "Yan".

Diminutif de Jean.

prepausat per Gaby ;

 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Ruch

Cap de Bialet
Cap de Vidalet ?

en graphie alibertine :

(lo) Cap
Prononcer "(lou) Cap".

cap / tête, bout

Aussi bout ou extrémité de quelque chose.
Ex : cap deu bòs = bout (fin ou commencement) du bois.
dérivé : acabar (terminer)

On peut penser à un diminutif de viala ’’ville’’ mais je pense plutôt à Vidalet avec amuïssement du -d- comme dans Larrouey.
Pour cap, pas de problème, on est sur un sommet (allongé).

prepausat per Gaby ;

 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Ruch

La Marleyre

en graphie alibertine :

La Marlèira
Prononcer "La Marleÿre"

Marnière.

prepausat per Gaby ;

 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Ruch

Le Bois du Haoure

en graphie alibertine :

(lo) Haure
Prononcer "(lou) Hàwre". Forgeron. Correspond au languedocien Faure. (...)

haur / forgeron

Attention, le "r" final ne se prononce pas en général en graphie occitane normalisée.
Prononcer "haou" ou "aou" est une diphtongue.

hauressa (prononcer "hoouresso") : hauresse, femme de forgeron [Fauché, dialecte gascon de Tonneins] ?
En toponymie, on peut envisager des confusions entre hauresse, fauresse et (a)horest (forêt...). ahorest = forêt

Bois du forgeron.

prepausat per Gaby ;