Lòcs (toponymie, paysage...) de Cantois

Benauge Entre-deux-Mers

Arbis

(Chemin de) la Caminasse
La Caminassa

en graphie alibertine :

La Caminassa
Prononcer entre "la Caminasse" et "la Caminasso".

camin / chemin

camin herrat : chemin solide, empierré (expression ancienne)
camin brostèr : chemin forestier
camin barrièr : chemin de ronde
caminassa (prononcer "caminasse") : grand chemin
caminar : cheminer
et aussi caminada : accion de har camin ; tragècte ; passejada, itinerari (diccionari gascon de Pèir Morà)

Prumèr diccionari tot en gascon : lo de Pèir Morà !

Vieux chemin rural qui relie Grand Village (Donzac) à Fermis (Cantois) en passant par Petit Luc (entre Arbis et St-Pierre-de-Bat).

prepausat per Gaby ;

 
Benauge Entre-deux-Mers

Cantois

(Chemin de) la Caminasse
La Caminassa

en graphie alibertine :

La Caminassa
Prononcer entre "la Caminasse" et "la Caminasso".

camin / chemin

camin herrat : chemin solide, empierré (expression ancienne)
camin brostèr : chemin forestier
camin barrièr : chemin de ronde
caminassa (prononcer "caminasse") : grand chemin
caminar : cheminer
et aussi caminada : accion de har camin ; tragècte ; passejada, itinerari (diccionari gascon de Pèir Morà)

Prumèr diccionari tot en gascon : lo de Pèir Morà !

Vieux chemin rural qui relie Grand Village (Donzac) à Fermis (Cantois) en passant par Petit Luc (entre Arbis et St-Pierre-de-Bat).

prepausat per Gaby ;

 
Benauge Entre-deux-Mers

Saint-Pierre-de-Bat / Sent-Peÿ-de-Baths / Sent-Pèir-de-Vaths

(Chemin de) la Caminasse
La Caminassa

en graphie alibertine :

La Caminassa
Prononcer entre "la Caminasse" et "la Caminasso".

camin / chemin

camin herrat : chemin solide, empierré (expression ancienne)
camin brostèr : chemin forestier
camin barrièr : chemin de ronde
caminassa (prononcer "caminasse") : grand chemin
caminar : cheminer
et aussi caminada : accion de har camin ; tragècte ; passejada, itinerari (diccionari gascon de Pèir Morà)

Prumèr diccionari tot en gascon : lo de Pèir Morà !

Vieux chemin rural qui relie Grand Village (Donzac) à Fermis (Cantois) en passant par Petit Luc (entre Arbis et St-Pierre-de-Bat).

prepausat per Gaby ;

 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Cantois

Le Peyrugail
Lo Peirugalh

Lieu pierreux


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Cantois

Les Queyrons

en graphie alibertine :

(lo) Queiron ? Cairon ? Coairon ?
"queiron" (prononcer entre "queÿrou" et "queÿroung") doit venir de la racine (...)


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Cantois

Sabatey

en graphie alibertine :

(lo) Sabatèir
Prononcer "(lou) Sabatèÿ". Forme nord-gasconne de Sabatèr.


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Cantois

Les Clottes

en graphie alibertine :

(las) Clòtas
Prononcer "Las Clòtes", "Las Clòtos"...

clòta / creux avec de l'eau au fond

Le masculin clòt semble exister aussi, avec un sens identique.


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Cantois

Cachaou

en graphie alibertine :

(lo) Caishau
Prononcer "(lou) Cashàw".

caishau / dent

Haut Béarn, pour désigner plutôt une molaire. Pour les autres dents : den (masculin).
[Christian Larricq-Fourcade]

Christian, dans les entrées du "lexicòt", c’est la graphie occitane normalisée qui est utilisée, donc "caishau" (dont le "i" ne se prononce certes pas) et "dent".
cachau/caishau est pan-gascon, connu par exemple en Médoc, et correspond au languedocien "caissal" par les règles de correspondance habituelles.
prononciation : "kashaw/cachaou"
[Tederic]


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Cantois

La Garenne

en graphie alibertine :

La Garena
Prononcer "La Garéne", "La Garéno"...

garena / garenne

Prononcer "garéne", "garéno"...
L’origine de ce mot, probablement importé en Gascogne il y a longtemps, et présent dans la toponymie surtout en périphérie gasconne, est controversée.
Multidiccionari francés-occitan

Mistral semble avoir hésité entre le sens français de forêt réservée (et peut-être dédiée à la chasse) et un sens lié à une racine gar qui serait en rapport avec le chêne et qu’on retrouverait dans garrigue.
Palay donne le sens de chênaie.


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Cantois

La Hargue

en graphie alibertine :

Laharga + (la) Harga
Prononcer entre "Lahargue" et "Lahargo".

harga, hàrgua (?) / forge

harga : prononcer "hargue" ou "hargo".
hàrgua : on ne sait pas trop... pourrait se prononcer "hàrgou" avec l’accent tonique sur har, et expliquer les lieux La Hargou.

hargon (prononcer "hargou(ng)") : forgeron
hargoa (prononcer "hargou(e)") : femme du forgeron ; mais la récurrence de noms de lieu "La Hargou" (il y en a plus que des "Le Hargou") donne un rôle étonnant aux femmes de forgeron !
Une fois de plus, la place de l’accent tonique est décisive pour qu’on comprenne : si l’accent tonique est sur har, ce n’est pas la même explication, ni la même prononcation, ni la même graphie !
hargoèr (prononcer "hargouè") : forgeron
hargar, hargoar : forger

« HARGOU marteau pour frapper sur la faux que l’on affile. » [Lespy]
Multidiccionari francés-occitan

Ce serait hargon en graphie alibertine.


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Cantois

La Mazerolle

en graphie alibertine :

La Maseròla
Prononcer "La Masérole".

masèra / ruine

Prononcer entre "mazère" et "mazèro".
En nord-gascon : masèira (prononcer "mazèÿre").

Selon Michel Grosclaude, masèra vient du latin "macerias" (mur de pierres sèches, ruine).
Le toponymiste J-L. Dega confirme :"masiera, masera" du latin "maceria" (masure, ruines).
Ce nom qui a créé beaucoup de noms de lieux n’existait peut-être plus en gascon moderne. A vérifier.

Attention, un deuxième sens semble exister :
"boue solidifiée, tassée"
Verbe correspondant : maserar (durcir, tasser)
Est-ce un dérivé du latin "materia", qui a aussi donné en gascon maritime "madèira" (bois d’oeuvre) ?


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Cantois

La Moulinasse

en graphie alibertine :

La Molinassa
A prononcer "La Moulinasse".

molin / moulin

prononcer plutôt "mouli".
dérivés :
molièir (prononcer "moulièï) ou molièr (meunier)
molia (prononcer "moulïe", "moulïo"...) : forme féminine de molin  ?
moliar, molinar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...))