Lòcs (toponymie, paysage...) de Jau-Dignac-et-Loirac

Médoc

Jau-Dignac-et-Loirac

Le Pranaud

L’on trouve en Limousin un lieu-dit Pranaud, ainsi qu’un patronyme homonyme, disparu en France depuis. Aussi, compte tenu de ce que l’on sait des migrations limousines vers l’estuaire de la Gironde, l’on pourrait y voir un reste de ce phénomène historique.

Seulement, la parenté pourrait n’être qu’esthétique, du fait de la finale -aud, qui n’est souvent pas étymologique en pays gascon. À côté du Pranaud de Jau, l’on trouve La Grande Prade, qui montre la version féminine de prat.

Nous sommes probablement sur des terres marécageuses prises à l’estuaire, canalisées et mises en valeur (je regrette l’ancienne île de Jau à titre personnel) : il doit s’agit du "pré nouveau", avec finale francisante/limousinante, fautive. Comment se dit nouveau en gascon du Médoc dans le dernier état de la langue ?

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Médoc

Jau-Dignac-et-Loirac

La Cotoye

en graphie alibertine :

(la) Cotòia
Prononcer "(la) Coutòÿe".

Variante de Catoy(e) ? Le toponyme n’apparaît que sur les cartes IGN actuelles. Joli pignada du reste, un univers très gascon en somme.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Médoc

Jau-Dignac-et-Loirac

Le Plapa

en graphie alibertine :

(lo) Plapar
Prononcer "(lou) Plapà". Racine à préciser. Palay donne « plapè (G.) sm. (...)

[Photo de Vincent P. : janvier 2020]


 

 
Médoc

Jau-Dignac-et-Loirac

Le canal de Clas

Les canaux du marais de Jau ont des noms étranges : le canal du Floc, le ruisseau des Douze Pieds, le Jancla, ... C’est une toponymie, hydronymie en fait, très intéressante, sur laquelle l’on a peu lu.

En l’état, je bloque sur le terme de "Clas" : faut-il envisager une déformation d’un prénom néerlandais, Klaas ? Je ne sais pas, une hypothèse gasconne ou alors tirée du vocabulaire technique du drainage me satisferait mieux.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Médoc

Jau-Dignac-et-Loirac

Les Aubiers

en graphie alibertine :

(los) Aubars
Prononcer "(lous) Aoubàs".

aubar / saule blanc

Prononcer "awbà".
aubier en français régional.
Selon le dictionnaire de Yolande Vidal, "ses feuilles longues et souples servaient à faire des matelas".

dérivé : aubareda (endroit planté d’aubiers, connu en français régional sous la forme "aubarède").

Un toponyme purement français, et probablement récent, car ne figurant pas sur les cartes anciennes : hop, on traduit !

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Médoc

Jau-Dignac-et-Loirac

Pey de Clair

C’est Pierre ! Quant à Clair, l’on trouve dans les environs des toponymes du type "Les Clares" sur la commune voisine de Saint-Vivien (33). Dès lors, on peut raisonnablement penser que Clair est la francisation du gascon Clar.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Médoc

Jau-Dignac-et-Loirac

La Petite Palue

Ah, c’est une propriété privée ! J’aurais aimé m’approcher de plus près, mais c’est chose impossible, et en Médoc, j’avoue que j’ai plus peur qu’ailleurs de ne pas respecter le caractère privé d’un lieu !

Pour le reste, c’est l’inextricable question du mot "palud" en gascon ...

palud = marais

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Médoc

Jau-Dignac-et-Loirac

La Salle
La Sala

en graphie alibertine :

Lassala + (la) Sala
Prononcer entre "Lassale" et "Lassalo". "Ce nom vient du germanique salla (...)

sala / maison seigneuriale

Ancien mot gascon, d’origine germanique.


prepausat per Vincent P. ;

 

 
Médoc

Jau-Dignac-et-Loirac

Loirac
Hloirac / Esloirac


Où est passé "Saint Romain d’Esloyrac" ? Il n’y a plus d’église dans les paroisses de l’ancienne île de Jau : ni à Jau, ni à Dignac, ni à Loirac, seulement une église au hameau dit du "centre".
Il ne reste donc plus que le château homonyme pour illustrer Loirac !

Loirac est anciennement Esloyrac, forme plutôt hyper-gasconne de traitement du fl- initial. Loirac est donc l’homonyme de Floirac autrement dit le "domaine de Florius". On est un peu tenté de ressusciter le si gascon "Esloirac"...

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Médoc

Jau-Dignac-et-Loirac

Le Pernon
Lo Pernon / Lou Pernoun

en graphie alibertine :

Lo Pernon
Prononcer "Lou Pernoun"


L’horizon superbe des marais et le ciel violet du Médoc.

prepausat per Vincent P. ;