Lòcs (toponymie, paysage...) de Sauviac

Astarac

Sauviac

FONTOULIEU

en graphie alibertine :

Hontoliu
Prononcer "Hountouliw". hont + oliu ? Mais que voudrait dire oliu (...)

hont / fontaine, source

hontan ou hondan seraient d’autres formes, féminines aussi, de ce mot.

MP3 - 63.8 ko
Cau pas diser de nada hont "n’aurei pas besonh de çò de ton" !
Il ne faut dire de nulle fontaine "je n’aurai pas besoin de ce qui est tien" !

 

 
Astarac

Sauviac

LA PLAINE

en graphie alibertine :

La Plana
Prononcer "La Plane"


 

 
Astarac

Sauviac

LA TRILLE

en graphie alibertine :

Latrilha + La Trilha
Prononcer entre "Latrille" et "Latrillo". Selon Le site des noms de J. (...)

Le Cadastre napoléonien écrit "au Trille", ce qui amène un doute : Le Trillé ?


 

 
Astarac

Sauviac

LALANNE

en graphie alibertine :

Lalana + (la) Lana
Prononcer entre "lalane" et "lalano".

lana / lande

Prononcer "lane" dans la plus grande partie des Landes, "lano" en Gascogne intérieure.
Variante girondine : landa
Le nom Lalanne veut dire "Lalande".
dérivés :
lanusquet (landais)
landescòt (landais, dans le Médoc)
landés semble moins authentique, plus français.

Capvath la lana : A travers la lande

Viendrait du gaulois "landa".


 

 
Astarac

Sauviac

MOUNET

en graphie alibertine :

Monet, Moneta
Semble un dérivé de Ramonet, diminutif du prénom Ramon. Moneta : prononcer (...)


 

 
Astarac

Sauviac

LE COUTERET

en graphie alibertine :

(lo) Coteret
Prononcer "(lou) Coutérét" en faisant entendre le t final. Pourrait vouloir (...)


 

 
Astarac

Sauviac

LE JEPAT


 

 
Astarac

Sauviac

Le Micassé
Lo Micassèr / Lou Micassè

en graphie alibertine :

(lo) Micassèr
Prononcer "Micassè".

micassèr / qui aime la mie, les miques

Prononcer "micassè".
« micassè,-re adj. Qui aime la mie, les miques » [Palay]
Multidiccionari francés-occitan

Ce lòc, dont le nom ne figure pas sur les cartes anciennes, a son pendant féminin au nord-est d’Auch : La Micassèro, 32120 Labrihe


 

 
Astarac

Sauviac

LE SANSON

en graphie alibertine :

Sanson
"Petit Sans"

Sans prenom mascle

Ce nom se retrouve probablement en Espagne dans le nom "Sanz".
Il pourrait venir du latin Sanctius.
Il a été porté par des rois vascons.
"L’utilisation du double nom* (Guilhem-Sans, Bernat-Guilhem, Sans-Guilhem...)
expliquait la filiation : Guilhem-Sans veut dire Guilhem fils de Sans, Sans-
Guilhem, Sans fils de Guilhem, Bernat-Guilhem : Bernat fils de Guilhem ou
encore un autre exemple Sans-Lop, Sans fils de Lop (pron. Loupp)." [G. Pepin]

Sanset, qui existe comme nom de famille, doit provenir de Sans.

*A l’origine, les vascons suffixaient probablement le deuxième nom par une terminaison (probablement "ez" ou "etz" ou "itz", exprimant le génitif, et qui se retrouve dans les noms espagnols actuels Sanchez etc...).


 

 
Astarac

Sauviac

Les Bégués

en graphie alibertine :

(los) Veguèrs
Prononcer "Lous Béguès".

veguèr, veguèir / coq, viguier

Prononcer "béguè", "béguèÿ".
Vient semble-t-il du mot latin "vicarius".
"veguèir" correspond aussi au français "viguier" (sorte de juge ou prévôt royal).
dérivés :
vegueria (prononcer "béguérïe") : juridiction du viguier.
vegueiriu (prononcer "béguérïou") : autrefois, redevance équivalant au "fouage" (impôt sur une maison ou un feu). [A. Champ]
vegòt : petit coq (à confirmer que c’est bien un dérivé de "veguèir").
Au sud et au centre de la Gascogne, le mot prend la forme "veguèr" (prononcer "béguè").

variante : viguèr (prononcer "biguèr)

Cassini écrit "Enbegues", donc En Begues avec la particule honorifique En.