Notre région, c’est la Gascogne !


Lòcs

Grand Bazadais

Gans

Larrouey

C’est bien sûr L’ARROUDEY qu’il faut comprendre, avec ce fameux amuïssement des b, d, g et même des l intervocaliques qui se produit en gascon et en languedocien, ainsi qu’en français régional (dans ma famille on dit ’’r(e)arde’’, ’’voià’’, ’’aors’’).

prepausat per Gaby ;

 

Albret néracais

Gascogne médiane

Nérac

Rue

Rue Pusoque

Difficile : faut-il rétablir quelque chose qui en gascon serait "Carrèra de la Pusòca" ? Cela sent son nom commun et je suis bien tenté.
Sos - La Puzoque

prepausat per Vincent P. ;

 

Grand Bazadais

Ruffiac

Grange

Grange Vieille

Moi, j’aime bien les retenues d’eau dans le paysage : ces touches de bleu complètent parfaitement les collines un peu molles de la Gascogne centrale.

prepausat per Vincent P. ;

 

Grand Bazadais

Masseilles

Calonge

Calonge

Il y a autour de Grignols un foyer conséquent de maisons à façade-pignon, qui mériteraient un inventaire avant qu’elles ne s’effondrent, ou se trouvent noyées dans des lotissements rosacés.

prepausat per Vincent P. ;

 

Grand Bazadais

Bazas

Lestanguet

Lestanguet

La sonorisation de [k] après la nasale, en termes moins pédants, le passage de Lestanquet à Lestanguet, est un trait plutôt pyrénéen, qui dénote l’ancien consonantisme gascon, sur substrat basque.

Seule une enquête plus poussée sur la présence éventuelle d’une famille Lestanguet, vraisemblablement béarnaise au vu de la distribution du patronyme, pourrait nous permettre se savoir s’il s’agit là d’un toponyme tiré d’un nom de famille, ou d’un trait de langue archaïque fixé en toponymie autour de Bazas (au hameau, ancienne commune, de Poussignac)

prepausat per Vincent P. ;

 

Grand Bazadais

Auros

Suberville

Suberville

L’on retrouve ce toponyme en Bordelais, à Sadirac (33), mais aussi à Cizos (65), en Lavedan. C’est évidemment une variante de Subervielle "au dessus de la ville".

Il est vrai que l’on s’attend assez peu à ce que des zones septentrionales usent de l’adverbe ancien súber "au-dessus" (sobre/subre en languedocien) du latin superu(m), selon un mode de réduction des étymons plutôt sud-gascon, par recul de l’accent tonique.

Cependant, le toponyme gascon "congelé" du Blayais, Souberlaure à Cars (33), dans une zone oïlisée, montre bien que le nord-gascon avait bel et bien une forme suber/sober, héritière du latin superu(m).

prepausat per Vincent P. ;

 

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 3576

Bastisses

Pour envoyer quelque chose à Gasconha.com sans passer par l' Espace privé...
Se connecter est facultatif mais utile.
modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Enregistrement

Vous inscrire sur ce site

Une fois enregistré (une fois pour toutes), vous pourrez vous connecter à l'Espace privé du site, ou Souillarde, pour proposer des lòcs, des ligams, des banèras, des articles..., leur associer des documents, etc.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.