Notre région, c’est la Gascogne !


Lòcs

Armagnac

Saint-Martin-d'Armagnac

Mauriet

Mauriet

J’ai rarement vu des ruines aussi belles que celles de l’église de Mauriet, hameau perdu et isolé de l’Armagnac. L’impression est splendide.

Toujours au lieu-dit Mauriet, une maison aux formes régionales à façade triangulaire, quelque peu sur-restaurée : les Trente Glorieuses auront fait mal au patrimoine bâti gascon.

prepausat per Vincent P. ;
En "normalizat" :

Mauriet

Maurin

Courant en Gascogne, mais aussi ailleurs en Occitanie et Catalogne.
Prononcer entre "Maouri" et "Maouring".
Selon J.Tosti, sur son site des noms :
"Plus qu’aux Maures, il faut ici penser à un nom de baptême. Issu du latin Maurinus, dérivé de Maurus. Saint Maurin fut un martyr du VIe siècle."


 

Béarn

Lannecaube

Batcrabère

Batcrabère

Une "vallée chevrière" ou un dénommé Batcrabère qui a fait souche ? Seule une étude pourrait le dire.

Dans tous les cas, la toiture de cette maison a été refaite : les toitures béarnaises sont généralement plus hautes et plus élancées. L’absence de tuiles picous, et la présence au contraire de tuiles plates industrielles semblent le confirmer.

Il est très difficile évidemment de restaurer de telles bâtisses comme à l’ancienne, le prix doit être exorbitant. Une vraie politique départementale pourrait être de développer des filières de qualité autour de cette exigence, via une politique de subventions d’une part, de formation d’autre part. C’est tout à fait possible avec les moyens juridiques actuels (via les CFA par exemple).

prepausat per Vincent P. ;
En "normalizat" :

Vathcrabèra

craba / chèvre

Dérivé :
crabèr ou en gascon maritime crabèir (prononcer "crabèï") : chevrier

vath / vallée

Prononcer entre "bat" et "batch".


 

Béarn

Pyrénées

Monein

Bergeron

Bergeron

Il y a des "Bergeron" gascons : en voici une preuve toponymique.

prepausat per Vincent P. ;
En "normalizat" :

Vergeron

vergèir / verger

Prononcer "bergèÿ".
variante pour la Gascogne intérieure : vergèr (prononcer entre "bergè" et "bergé")


 

Maremne & Seignanx

Pays negue

Landes de Gascogne

Le Boucau

Eloan

Eloan

Il y a une distinction assez nette entre les pavillons suburbains "bayonnais" du Boucau, et ceux par exemple de petites villes proprement basques comme Hasparren : la référence basque est ici assez faible, l’allure générale est basco-landaise de toute évidence, mais dépourvue des oripeaux basques, type faux colombages ou fausses pierres d’angle massives.

Je crois que cette distinction marque pas mal, tout de même, le fait que y-compris dans son esthétique, cette banlieue septentrionale de Bayonne, autour de l’embouchure de l’Adour, n’est pas tout à fait basque (et nous savons, gasconhautes, qu’elle est en fait gasconne, dans sa variante bas-aturine).

Autres signes de la moindre basquité : la couleur jaune du crépis, vraiment très rare au Pays Basque français, et évidemment, la présence d’un drapeau français. J’ai vu pas mal de drapeaux français au Boucau, ce qui serait absolument impensable au cœur du Labourd.

Malgré tout ça, le nom a l’air basque, encore que je ne sache pas le traduire. C’est difficile parfois de savoir faire la différence entre un jeu de mot ou un véritable nom de maison.

Ah oui au fait, le projet d’école rassemblant une ikastola et une calandreta a capoté, mais seulement pour la partie gasconne, qu’on me souffle sur Internet : pas assez de candidats pour la partie gasconne.
"Un projècte d’escòla bilingua gascon/basco a Boucau"

prepausat per Vincent P. ;

 

Béarn

Angous

Caillau

Caillau

"Caillau" sur la carte IGN, qui est une graphie où la diphtongue était écrite -au, prononcée sans nul doute sans problème.

Mais pour le chemin du même nom, c’est une graphie plus francisante : "Caillaou".

Et pour ERDF, la francisation se poursuit : c’est "Cailloux" !

prepausat per Vincent P. ;
En "normalizat" :

Calhau

calhau / caillou

Prononcer "caillaou".

Exemple de S. Palay dans son dictionnaire :
"Non trobaré pas calhau au Gave" :
Il ne trouverait pas de caillou au Gave. (se dit pour une personne peu dégourdie).
Au sens figuré, calhau = personne têtue
Dérivé :
calhavós (prononcer "caillabous") : caillouteux ; qualifie des ruisseaux ou rivières en pays de Confluent de Lot et Garonne et plus au nord ; donc pas spécifiquement ni exclusivement gascon.

a hum de calhau : à toute vitesse

JPEG - 15 ko
Ets calhaus
"Eths calhaus" en graphie alibertine.
"eths" est l’article "les".

 

Armagnac

Saint-Martin-d'Armagnac

Sanset

Sanset

Les dérivés de l’ancien prénom médiéval Sans, un peu partout.

prepausat per Vincent P. ;

 

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 3510

Bastisses

Pour envoyer quelque chose à Gasconha.com sans passer par l' Espace privé...
Se connecter est facultatif mais utile.
modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Enregistrement

Vous inscrire sur ce site

Une fois enregistré (une fois pour toutes), vous pourrez vous connecter à l'Espace privé du site, ou Souillarde, pour proposer des lòcs, des ligams, des banèras, des articles..., leur associer des documents, etc.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.