Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Agenais guyennais

Marmandais

Puymiclan

Le Pin / Lo Pin / Lou Pïn

En "normalizat" :

Lo Pin
Prononcer "Lou Pïn".

pin / pin

Prononcer "pi(ng)".
dérivés :
pinhadar (pignada), par un dérivé intermédiaire pinhat (pignat - petit ou jeune pin) : plantation de pins
pieda (pïéde, pïédo...) : pinède
pinhòt (pignot) (tronc de jeune pin utilisé dans le Bassin d’Arcachon)
pinha (pigne, passé également en français régional pour "pomme de pin"), pinhon (le pignon, qu’on trouve dans les pignes des pins francs, et qui se mange)
et probablement pinassa (pinasse)

Pin maritime, Pin des Landes :
"1° résineux de France, favorisé par l’homme, il constitue la plus importante forêt de production de France, la forêt landaise (950 000 ha)."
[Gilles Granereau]

border=0

prepausat per Vincent.P



Grans de sau

  • Nous sommes au confins de la Gascogne linguistique, les lieux-dits aux alentours mêlent des formes tantôt gasconnes, tantôt guyennaises.

  • La maison se trouve donc sur un mamelon qui domine à l’Est la route qui relie Miramont à la vallée de la Garonne, peu avant Seyches en venant du Sud et des pays gascons, sur l’ancienne paroisse de Saint-Etienne-de-Londres.

    Les lieux-dits environnants sont donc assez ambigus : des formations "oc" classiques (mais généralement plus fréquentes en Gascogne qui est très abondante en toponymes) : Laclède, Labarthe, Lassalle, Pradasse...
    On détecte ce qui semble être des traces de migrations gavaches limousino-saintongeaises : Cousinau, Boissonié, Les Rousseaux, ...
    Des formes guyennaises : Loustalnéou (pas de vocalisation), Peyrouty, Gabriellou, Roubertou, Perrou, ... (pas de nasalisation du n final), ...
    Et des toponymes plutôt gascons : Maucournet, Las Roumigaires (?), Luquet, ...


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document