Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Lavédan

Pyrénées

Villelongue

Le ruisseau d’Isaby / Eth arriu d'Izabi

border=0

prepausat per Tederic M.



Grans de sau

  • La répartition de l’ (article masculin) devant a est intéressante : ér en Barétous, Aspe (64), Aure (65), ér en Bas Comminges et Aran. éd en Bigorre montagnarde. édj/éj en Haut Comminges/Couserans.

    En l’espèce : éd’arriw

    Réponse de Gasconha.com :
    Pour "Eth arriu d’Isabi", je me suis posé la question, mais n’ai pas demandé d’avis autorisé (mais je pourrais peut-être en avoir d’une locutrice native du pays toy).
    Tant mieux si ma version gasconne pyrénéenne cadre avec ta répartition géographique, Vincent.

    Concernant "Isabi", il semble bien que ce soit accentué sur "sa", et que cette graphie soit donc correcte mais je me demande si on ne devrait pas écrire "Izabi" pour un nom qui est sans doute pré-latin.

    [Tederic]


  • La plus vieille attestation de 870 est très énigmatique : "pratos de Sto Orientio scilicet Lisast". Puis "Isaurium" en 103
    . "Isabi" chez Cassini. Le problème de ces hydronymes, c’est que l’on ne sait jamais si l’article a été agglutiné ou au contraire si un l "organique" a sauté car pris pour l’article.

    Isaby est à mon avis le nom du lac où le ruisseau prend sa source. On peut y voir la racine basque iz=eau si les formes en is- sont les bonnes. Tant de montages peuvent expliquer ce terme.
    Par exemple pour "Lisast", si l’article est agglutiné fautivement (possible au IXème siècle) ce peut tout simplement être le basque isats=genêt dans une forme archaïsante.
    Pour Isaby, on peut imaginer un grand nombre de choses, par exemple izai=sapin + be=bas, avec accentuation "basque" d’où accent tonique et hésitation sur la voyelle finale (cf Luby/Lube). "Sous les sapins" : est-ce la description du lac ?
    La variété des attestations anciennes laisse entendre que les suffixes sont interchangés : parlait-on encore basque en Lavedan vers le Xème siècle ?

  • Rappel qui peut être utile.

    Non loin, on trouve l’Yse près Luz, le lys parfois orthographié l’Ys (Luchon), reste à connaître les plus lointaines origines de ce nom de ruisseau, elles peuvent avoir subi des altérations successives.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document