Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Albret néracais

Gascogne médiane

Vianne

Calezun / Calesun

border=0

Ça sent le toponyme celtique, ce qui n’a rien d’étonnant à cet endroit stratégique qui surveille le confluent Baïse-Garonne.
Evidemment, cela ne signifie pas une implantation celte, seulement une présence militaire, qui correspond assez bien à ce que l’on sait de l’annexion de la rive gauche de la Garonne par la cité des Nitiobriges.

A mon avis, composé de caleto ("dur" en celte, à rapprocher du latin callum) et dunum ("citadelle") pour un sens final assez proche des fondations médiévales genre Roquefort.

calet(o)dunum > caleddun>caledun>calesun (comme videre donne véser)

prepausat per Vincent.P



Grans de sau

  • "Caladunum" selon l’Abbé L. Bottacin ["le Pays d’Albret et ses origines"].

  • A mettre en relation avec Colezon, lieu-dit de Fourcès.
    Xavier Ravier dans un article de 1978 paru dans Via Domitia a clairement mis en évidence que ces toponymes celtes en Gascogne ne s’éloignent jamais de plus de 30km de la Ténarèze, dont on peut donc dire qu’elle fut l’axe de pénétration celtique en Aquitaine ethnique, Ténarèze qui sépare encore aujourd’hui quelque peu la Gascogne de l’Ouest archaïsante de la Gascogne de l’Est ouverte sur ce qui fut le monde celte, puis le monde romain, puis le Languedoc.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document