Notre région, c’est la Gascogne !


Bigorre

Caixon

Tourrombaut

Tourrombaut

"Sommet" qui fait frontière entre Bigorre et Béarn.

Son interprétation reste malaisée. On peut imaginer une déformation quelconque de turon/touron voire de tour.
La finale pourrait représenter le prénom médiéval Rombaut même si la conservation de mb intervocalique serait alors irrégulière.
D’ailleurs, le prénom ne semble nullement attesté dans l’onomastique médiévale bigourdane.

Avec toutes les réserves, peut-être Touron Haut mais je vois mal le passage phonétique de l’un à l’autre. A creuser.

prepausat per Vincent.P



Grans de sau

  • En fait, il faut bien dire que Tourrombaut n’est pas si loin de Touron Haut.

    Comme le remarque Bec, gascon et espagnol n’ont pas participé au mouvement général qui voit les bilabiales latines F et w devenir les labio-dentales f et v, probablement pour fait de substrat basque. En gascon, w intervocalique est soit resté w, soit devenu &#946 ; en Béarn et Bordeaux. f est devenu h aspiré.

    Dans ses emprunts au latin, le basque a généralisé b pour interpréter la bilabiale f (cela dépend des dialectes). On détecte dans une inscription du Comminges les prémices de cette prononciation : la forme GOMFERANI représente le latin CONFERANI : on voit que m représente un stade instable de prononciation du f. Nous ne sommes pas loin non plus du h gascon.

    Tout cela pour dire que les origines du gascon sont complexes, son originalité évidente également, et pour la question qui nous intéresse qu’une anticipation de la nasale finale ait abouti à ce que Tour(r)on Haut devienne Tourrombaut.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document