Notre région, c’est la Gascogne !

Bas Adour

Pays charnégou

Pyrénées

Bergouey-Viellenave

Mariette / Marieta

border=0


prepausat per Vincent P.



Grans de sau

  • Le village se nomme ’Bergouey-Viellenave’ et non ’Villenave’. Encore une fois, excusez-moi, mais l’attribution géographique ne correspond pas.
    Cette maison n’a en apparence aucun caractère basque.

    Réponse de Gasconha.com :
    Tous les lòcs de ’Bergouey-Viellenave’ ont été corrigés et dotés de la mention "Pays charnegou".

    A noter : la saisie d’un lòc dans le formulaire ad-hoc permet de saisir le "petit pays" dans la zone "Type de lieu".
    Le "petit pays" apparait ainsi après le type de lieu, à l’affichage après validation, et est balayé par une recherche dans la zone "Cercatz" de Gasconha.com.
    Essayez donc la recherche sur Pays charnegou...
    Que demande le peuple vascon ?-)


  • Dans les lieux répertoriés par l’IGN et nommés "Mariette" tout court, la Gascogne a une bonne part, et spécialement le département 64 dans sa partie gasconne.
    A mettre donc dans les prénoms gascons ?

    Mariette semble un domaine agricole important, aux nombreuses dépendances.
    A voir cette photo et l’orientation de l’ensemble des bâtiments sur la carte de l’IGN, je fais l’hypothèse que la maison d’origine est la partie à l’extrême droite qui, elle, a bien un fronton orienté sud-est, conformément au modèle vascon occidental.
    Il faudrait vérifier sur place.

  • Je pense que la partie à l’extrême droite est un rajout moderne et que le corps d’origine se situe au milieu où se trouve la porte d’entrée.

    La photo date de 2008, je n’ai pas le souvenir précis de l’agencement de la maison, ce dont je me souviens précisément que c’est que le linteau n’indiquait pas pour nom de la maison "Mariette".

  • Si vous vous seriez approché de la maison, vous auriez vu que le corps de la maison le plus ancien est la partie entre le garage et le porche.
    Elle date de 1791 et sur le linteau l’inscription est : 1791 lacoin.

    la maison est disposée ainsi car il y a dénivellement et du rocher.

  • Lacoin est un patronyme des environs, plutôt basque de distribution au 20ème siècle mais dont geneanet montre qu’il a été connu en Seignanx et autres pays landais aturins.

    Je pense cependant qu’il s’agit d’un patronyme basque plus ou moins gasconnisé, dont la seconde partie doit être analysée comme le basque goien "plus haut", le radical pouvant recevoir de nombreuses explications, peut-être lako pour "pressoir" ce qui expliquerait que coin comporte une initiale sourde par réduction de *lakogoien.

  • J’ai rédigé une petite histoire de l’inscription "l’an 1791 lacoin" sur la maison Mariette. Mais n’étant pas dans Facebook, je ne sais comment la communiquer. Ce document peut aider à répondre aux questions relatives à Mariette.

    Réponse de Gasconha.com :
    A priori, Gasconha.com peut se faire un plaisir de le diffuser, par un lien ici-même !
    Envoyez moi, si vous voulez, le document à mon adresse tederic.merger@gmail.com.
    [Tederic M. webmèste]

  • Très intéressant, il retrace le parcours d’Arnaud Lacoin, le maçon auteur de l’inscription sur le linteau de Mariette.
    Merci à Jean Lacoin !

    PDF - 752 ko
    Le mystère de la maison Mariette à Bergouey-Viellenave
    Cette recherche identifie l’auteur de l’inscription figurant sur le linteau ("L’AN 1791 LACOIN") et retrace son parcours.
    Document aimablement partagé par son auteur Jean Lacoin.
    Précision : la photo finale n’est pas celle de la famille Bergeret, mais celle d’une partie de la "diaspora" Lacoin de Masparraute...
    Jean Lacoin - 2013

Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document