Gascogne toulousaine

Roques

L’obélisque délimitant Gascogne, Guyenne et Languedoc


[Jeanne Stringaro]

Un peu difficile à décrypter !-)


 

Grans de sau

  • Heu, il la voit où la Guyenne ?
    flickr.com

    Vert fluo : la Rivière-Verdun
    Bleu turquoise : la Lomagne
    Rose : le Comminges
    Bleu : le Pays de Foix

    On remarquera que la sénéchaussée de Toulouse s’enfonce clairement dans le Comminges (Carbonne, Rieux, ...) jusqu’à Tourtouse en fait, ce qui indique probablement la pénétration celte via la Garonne.

    En tout état de cause, Roques est à l’ancienne frontière entre Comminges et Languedoc, cette limite correspondant à un état de fait administratif antique mais pas à la limite des traits phonétiques gascons, successeurs de la ségrégation ethnique entre Aquitains et Volques.

  • il = l’obélisque

    Merci à Jeanne sinon (sans aucune raillerie) !

  • NB : Remarquez le village d’Auribail appelé sur la carte Auribat.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document