Notre région, c’est la Gascogne !


 
Navèth nom !

 

Béarn

Pyrénées

Pau

Castet de l’Array / Castèth de l'Arrai

En "normalizat" :

L'Arrai
Prononcer "L’Arraÿ".

arrai / rayon

Prononcer "arraï".
variante (nord-gasconne) : rai
dérivés :
arrajada (prononcer entre "arrayade" et "arrayado") ou arraja (prononcer entre "arraye" et "arrayo") : rayonnement

MP3 - 38.1 ko
Lo sorelh arraja ende tots.
prepausat per Vincent.P



Grans de sau

  • Renommé (sur le site de la ville de Pau) "Le château du soleil" ? Quel mauvais goût...
    Ça leur fait quoi de garder le nom original ? Ferait-ce trop "paysan", trop ringard ?
    C’est sûr que de suite "château" ou "palais du soleil" ça fait tout de suite plus "classe".

    Si ça continue comme ça, bientôt toute trace de ce qui reste de la langue gasconne disparaîtra.

    Réponse de Gasconha.com :
    Manque de fierté gasconne -> disparition


  • Quoique en lisant bien l’article je viens de m’apercevoir que le premier nom fut "Sorrento" !

  • Justement, c’est l’exemple type d’un nom populaire qui l’emporte sur la dénomination officielle un peu précieuse.
    Mais on peut s’inquiéter quand on sait par exemple que la Place de Verdun n’est plus la Haute-Plante.

    Là où se trouve le "château" (une demeure plutôt ... ce n’était un château que pour les paysans des alentours !), c’était encore la campagne il y a 10 ans.
    Désormais, les derniers champs ont été vendus et les petites maisons basses en tuile et pétaradantes pullulent.

  • Té, en parlant de maisons qui n’ont rien avoir avec le style (mais aussi la géographie) local, il faudra que je prenne une photo (puis la poster ici) de nouvelles maisons qui viennent de se construire à Ségus (Bigorre).
    Une architecture sans charme, des murs couleurs rouge, bleu ou encore jaune fluos, jardins bien propres (un rectangle vert bien tondu sans aucun arbre), le tout construit sur d’anciens champs.
    En gros, une véritable horreur qui fait tâche dans le paysage et un triste contraste avec les "ostalets" traditionnels en ruine.

  • Voici le modèle type : elles fleurissent partout.
    flickr.com

    Des maisons basses ne sont pas une nouveauté en Béarn, les lotissements urbains des années 60 en sont garnis ; la nouveauté réside dans la disparition parallèle du style néo-béarnais.
    Les Entreprises Maisons de St Germain font de la pub de Pau à Tarbes sur de grandes affiches avec une maison provençale.

    En fait, c’est un peu la conséquence d’une France de propriétaires, de la décentralisation (documents d’urbanisme locaux peu contraignants) et de la baisse du pouvoir d’achat (qu’on le veuille ou non, l’argent fait une belle maison, sauf à être nouveau riche).


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document