Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Béarn sans Vic-Bilh ni Ossau

Pyrénées

Nabas

Lalanne / Lalana

En "normalizat" :

Lalana + La Lana
Prononcer entre ’lalane" et "Lalano".

lana / lande

Prononcer "lane" dans la plus grande partie des Landes, "lano" en Gascogne intérieure.
Variante girondine : landa
Le nom Lalanne veut dire "Lalande".
dérivés :
lanusquet (landais)
landescòt (landais, dans le Médoc)
landés semble moins authentique, plus français.

Capvath la lana : A travers la lande

Viendrait du gaulois "landa".

border=0

prepausat per Vincent P.



Grans de sau

  • La maison tombe en ruine depuis un an et demi que j’ai pris cette photo.
    Juste en face, un immonde pavillon bas a été construit, avec des colonnades débiles en guise de référence classique et un crépis rose ridicule dans les tons roux de la vallée du Saison.
    Ce que les architectes sont en train de faire du Béarn et de la Bigorre est abject et dégueulasse.
    Partout, dans tous les villages du piémont pyrénéens, cette même jouissance à massacrer l’harmonie précaire de paysages parfois peu riants (je pense au plateau de Lannemezan, à la plaine de l’Adour ou à l’arribère des gaves), au nom de la liberté individuelle (autrement dit la possibilité de s’affranchir de l’historique d’une région).

    Plutôt que de s’offusquer que l’on barbouille leurs panneaux bilingues, les occitanistes devraient élever le débat et inclure dans leur vision régionale toute la problématique identitaire au sens large (économique, artistique, ...).
    Mais il est à craindre que cela ne leur pose pas problème : ces maisons qui poussent partout depuis 10 ans, n’est-ce pas ce Sud qui veulent bâtir ?

  • Les CAUE (Service public de conseil architectural) semblent réellement de bon conseil, d’après ce que j’ai vu du site du CAUE landais.
    Le site du CAUE 64 semble à première vue offrir un contenu de la même qualité, avec par exemple une rubrique "Les maisons de pays" qui inclut même des "documents pédagogiques en langue occitane du Béarn" et en "langue basque"...

    Reste aux pavillonneurs à s’abreuver à cette source, mais Gasconha.com va essayer de la promouvoir de toutes ses forces, sauf avis contraire des "gasconha-nautes".

  • D’accord, totalement d’accord avec Vincent.
    Analyse pertinente.
    La "maison occitane" des lotissements, c’est en quelque sorte une victoire de l’occitanisme.
    Le pavillonneur est à l’architecture gasconne ce que l’occitaniste est à la langue gasconne.
    Nivellement par le bas et uniformisation.

    Réponse de Gasconha.com :
    Il faut faire évoluer les pavillonneurs, comme les occitanistes !-)



Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document