Notre région, c’est la Gascogne !


Béarn

Pyrénées

Pau

Tisné

Tisné / Tisnèr

En "normalizat" :

Tisnèr

teishenèir / tisserand

Prononcer "téchénèÿ".
Mais ça, c’est une forme nord-gasconne.
Ailleurs en Gascogne, on trouve teishenèr (prononcer "téchénè"), tishanèr (prononcer "tichanè"), teishenèr (prononcer "téchénè"), teishinèr (prononcer "téchinè"), et même tisnèr (prononcer "tisnè") du côté du Béarn, et, en revenant à l’extrême nord de la Gascogne, tessendèir...

Las bòrdas paulinas qu’ensajan de resistir de cara a la pression immobiliària, çò qui hè lo charme campanhòu de la banlèga de Pau.




Grans de sau

  • D’où vient l’adjectif paulin pour palois ?
    Pau étant probablement la vocalisation d’un vieil oronyme *Pal, on devrait avoir palés, palin, palenc,... en gros tout sauf paulin.
    En attente d’une justification (confusion populaire avec le prénom Pau(l) ?), je préfère encore paloés que j’ai au moins entendu de la bouche de locuteurs naturels.

    Dans le même genre d’idées, d’où vient la version basque Pabe (aujourd’hui largement en déclin face à Paue) ?
    Forme savante erronée (qui supposerait un Pau issu d’un Pavus latin comme le jeu de mot des armoiries avec le paon) ?

    Réponse de Gasconha.com :
    Il y aurait beaucoup à dire sur les adjectifs, souvent précieux, ignorant délibérément le gascon, et parfois aussi (c’est lié) l’étymologie, dont on a affublé les habitants de nos villes et villages*.
    Gasconha.com est exactement le lieu pour en parler !

    *Un exemple, mais il y en a de pires : "canaulais" pour "Lacanau", alors que c’est tout simplement "canalais" qui serait approprié.


  • Qu’en èi agut era pròva encar un còp eth dissabte passat en anar tath cementèri salutejar es aujosi.
    Era airetera d’en çò de Verdier (78 ani) que’m con.hirmè, ena lenga de noste, que’s ditz "Banhères" e non pas "Luixon" e qu’aqueste darrèr mot qu’ei era vath entera, eth parçan, eth país qu’aperan d’ara enla "Luchonnais", dinc a "Pyrénées Magazine" qu’en a hèit era cobertura darrerament.

    Ex : "A on vas atau tot vestit ?" => "Où vas-tu ainsi si bien habillé ? e d’arresponer : "Be m’en vau ta Banhères, ten" => "Je vais à Luchon, pardi" (sous entendu "je ne peux aller qu’en ville depuis chez moi au village ainsi habillé, et sûrement pas aux champs ou à l’écurie")
    E d’acabar : "que soi luixonesa mes pas banheresa !"
    Que l’aví entenut dider quanti còps, drólle e gojat, mes qu’en èri arribat a dottar...


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Bastisses