Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Saint-André-du-Bois / Sent Andriu deu Bòsc

- Vincent P.


 

Peyricaut

Nous sommes face à un dérivé de Pèir, c’est très vraisemblable, avec double suffixation -ic + -aut ? Il est probable que le suffixe -aut soit une francisation graphique pour -òt, même si pour s’en assurer, il faudrait analyser l’ensemble des toponymes de l’Entre-deux-Mers, pour se convaincre qu’il n’a pas existé de suffixe -aud.

Il peut s’agir aussi d’une gasconnisation du patronyme limousin Péricaud.

[Cad. napo (section B) : Peyricau
IGN 1950 et peut-être Cassini : Péricaud
Le suffixe -ic est bien présent à St André du Bois.
Mais on ne peut exclure un Ricau ou Ricaut.
Tederic M.]


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document