Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Pays d’Orthe

Cauneille

Le Bédat

En "normalizat" :

Lo Vedat
Prononcer "Lou Bédat".

vedat / zone défendue

Prononcer "bedat".
Partie d’un domaine seigneurial qui était d’accès défendu, réservée au seigneur.
Vient du latin "vetare" (interdire).


Le Bédat ne figure pas sur le cadastre napoléonien, ni le nom ni la maison ; bien qu’elle paraisse ancienne, elle doit lui être postérieure.
L’inscription "Petit Bedat" suggère qu’il y a aussi un Grand Bédat !

prepausat per Tederic Merger



Grans de sau

  • Bonjour, je viens de trouver deux occurrences du mot " Bedat" "Vedat" dans la coutume de Dax,(qui s’applique en Pays d’Orthe) coutume qui a été écrite au XVIème siècle et éditée au XVIII.
    Si je comprends ce que je lis, la coutume n’obligeait pas à clore les terrains et les "voisins" pouvaient faire paître leurs troupeaux et en particulier les porcs su les terrains ouverts, aucune amende n’était prévue pour le propriétaire du troupeau s’il allait manger les glands sur le terrain de la maison d’à côté : seulement une remise en état s’il y avait eu du dégât.
    Mais des maisons "en temps de fruits" peuvent être interdites par des "propriétaires" si cela a été discuté par l’assemblée des voisins ou décidé par le Seigneur cavier si la maison est noble afin de préserver et de réserver la récolte.
    Ces maisons ces terrains sont appelés "bedats" ou"vedats" ce sont des "bois vetez, dit le texte, appelés vulgairement vedats".
    Cette interdiction pouvait donc être soit passagère temps des "fruits", soit dépendre du fait qu’il s’agissait d’une maison noble et être permanente.
    http://www.babordnum.fr/viewer/show/13#page/n38/mode/1up

    JPEG - 139.4 ko
  • Le verbe vedar (pp. vedat) interdire, prohiber, défendre, est tombé en désuétude en occitan comme en gascon. Il est toujours utilisé en espagnol et en catalan. En portugais il a pris le sens de "fermer hermétiquement, colmater". Il est toujours vivant en italien sous la forme vietare (pp. vietato). Ce mot, issu comme on le sait du latin vetare , était courant en ancien français sous la forme veer avec toujours ce sens d’interdiction.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document